Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



C’est arrivé un 3 octobre…
Jack Lang : "Paris est une des capitales du monde arabe"

Terrorisme et idéologie du genre

Nous avons trouvé une championne :

A quand la réécriture du Coran en écriture inclusive ?

Commentaires

Irishman

Je vais finir par croire que ces gens-là sont nés avec des durites montés à l'envers, et un joint de culasse fêlé dès le départ...

Le drame, alors qu'ils sont peu nombreux (et que même à gauche ils commencent à comprendre que ça provoque des réactions conservatrices), c'est qu'ils disposent de moyens financiers colossaux (merci Pierre Bergé) et d'une complicité totale dans les merdias qui empêchent la liberté d'expression, et donc leur pouvoir de nuisance est décuplé !

On ne peut pas demander à un fou d'être sage, mais il serait bien de dire aux sages d'arrêter de faire les fous...

oxygène

L'élite française...

Zoé

Depuis que les universités sont subventionnées par des multinationales, cette élite intellectuelle se doit de suivre leurs élucubrations afin d'espérer faire une carrière brillante.

Il faut remercier Valérie Pécresse pour sa loi. Grâce à elle, nos profs d'économie suivent comme par hasard, les idées mondialistes. Pas un seul pour dénoncer le vol de toutes les richesses par une infime minorité.

estebe

débile la dame.

professeur Tournesol

Halte aux amalgames et à la stigmatisation du genre masculin !

Exupéry

"Les hommes blancs en colère", comme elle dit, sont effectivement, de toute évidence, à l'origine des atrocités commises par Boko haram ! !
Le ressentiment de cette femme la rend stupide et intellectuellement malhonnête !

Patrick

Genre et islamisme à la Daesh viennent des USA.

Pour rappel, l’ancien chef de la DIA (Defense Intelligence Agency) Michael Flynn, le dit clairement et publiquement : "l’avènement d’État islamique fut une décision prise en toute conscience par la Maison Blanche"

Ce fut une décision délibérée d’aider une révolte menée par des salafistes, al-Qaida et les frères musulmans....

Une copie d'un rapport de la DIA déclassifié le montre bien : «Il existe une possibilité d’établir une principauté salafiste en Syrie orientale et c’est exactement ce que veulent les puissances soutenant l’opposition syrienne, afin d’isoler le régime syrien.»

Envoyer des armes à al-Qaida était donc bien une décision politique ayant pour objectif de mettre la pression sur le régime syrien.

http://www.brujitafr.fr/2015/08/defense-intelligence-agency-l-etat-islamique-fut-cree-en-toute-conscience-par-la-maison-blanche.html

Bref, les gouvernements occidentaux sont tous co-responsables des attentats. Et les peuples en continuant à les soutenir en votant pour eux, font preuve d'une grande lâcheté. Un avocat malin devrait pouvoir demander des comptes à la bande Sarkozy, Hollande, Macron pour complicité de crimes.

Grégoire

Encore une qui a renoncé à réclamer la parité dans les prisons françaises...

François

Zut alors! Notre président nous avait pourtant affirmé, il y a peu, que terrorisme et réchauffement climatique étaient liés puis qu'on ne pouvait pas combattre le premier sans lutter contre le second... A moins que le "genre" et le réchauffement climatique ne soient aussi liés entre eux?... C'est trop compliqué pour ma petite tête. Heureusement qu'il y a de grandes consciences à l'intelligence surdimensionnée pour éclairer les benêts que nous sommes...

Didier

A Zoé

On ne compte plus les chercheurs qu'on a envoyé au placard parce qu'ils ne correspondaient pas aux idées de ces multinationales.

L'éviction du Nouvel-Observateur d'Aude Lancelin il y a quelques mois en est un exemple. On lui reprochait moins ses articles que le fait, de notoriété publique, qu'elle soit la compagne de l'économiste contestataire Frédéric Lordon.

Dernièrement, le carnet scientifique de Jacques Sapir, ouvert en septembre 2012 sur Hypotheses.org a été suspendu. Le reproche est clair : "À de nombreuses reprises, l'auteur du carnet y a publié des textes s'inscrivant dans une démarche de tribune politique partisane, déconnectés du contexte académique et scientifique propre à Hypothèses et constituant une condition indispensable pour publier sur la plateforme."

On pourrait donc séparer ce qui relève de la « science » de ce qui relève de la « politique ». C'est strictement impossible dans les sciences sociales, comme l'économie, la sociologie, l'histoire ou les sciences politiques.

Parmi les textes qui lui sont reprochés comme : "Times of change for French politics (24 avril 2017)."
https://russeurope.hypotheses.org/5929
datent de 2017. Curieusement, en 2017, M. Marin Dacos, directeur d'Open Edition, est devenu « Conseiller scientifique pour la science ouverte auprès d'Alain Beretz, Directeur général de la recherche et de l'innovation au Ministère de l'enseignement supérieur. Sa position, n'est-elle pas de nature à induire un conflit d'intérêts ?

Michael Jeaubelaux

Qui paie les "chercheuses" de l'IRIS de Pascal Boniface? Quand on sait que cet Institut délivre des diplômes!

Juste pour mémoire pour cette lumière de l'IRIS... la tentative d'attentat aux bonbonnes de gaz à Noter-Dame-de-Paris étaient toutes ...des femmes!

http://www.huffingtonpost.fr/2016/09/13/attentat-dejoue-paris-terrorisme-justice_n_11974558.html

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.