Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L’accueil de personne à personne, pas l’accueil au plan politique
C’est arrivé un 28 décembre…

Ces militants veulent effacer toute expression culturelle de l'Occident

D'Eric Zemmour à propos des nouveaux censeurs :

"Des groupuscules féministes, gays, antiracistes, chacun suivant ses objectifs propres, mais qui sont tous alliés contre leur ennemi commun: le mâle blanc hétérosexuel. Qui ont une inspiration philosophique commune venue de la fameuse «French Theory», théorie de la déconstruction passée par les campus américains depuis les années 1960 et transformée là-bas en «politiquement correct» médiatique et judiciaire.

Ils jouent aux faibles mais sont les vrais puissants. L'État est de leur côté. La machine judiciaire est à leur service. Les médias de gauche les soutiennent. Au nom du droit des minorités et du respect des éternelles victimes - femmes, homosexuels, minorités «racisées» -, ces militants veulent effacer toute expression culturelle de l'Occident. Leurs méthodes peuvent changer, leur objectif reste le même. Ils transforment les femmes savantes de Molière en un brûlot féministe. Ils accusent Michel Audiard d'avoir été collabo. Ils auraient censuré les chansons de Brassens ou de Brel (pour homophobie ou misogynie). Ils accusent la grammaire d'entretenir les inégalités entre hommes et femmes. Ils ne laissent rien passer, pas la moindre petite blague, pas la moindre expression. Ils ont fait leur une vulgate marxienne mâtinée de gramscisme: la culture est, pour eux, le reflet des rapports de force dans la société. La culture de l'homme blanc hétérosexuel, même dans son humour le plus anodin, est oppressive par essence ; elle doit donc être délégitimée, ostracisée, diabolisée. Pour être éradiquée. Avant d'être remplacée. «On ne détruit réellement que ce qu'on remplace», disait Danton."

Commentaires

Meltoisan

" ... Ils auraient censuré les chansons de Brassens..."

Il ne croit pas si bien dire : Selon France Info, Brassens raconte une partie des Evangiles !

Pour une fois, merci France Ingo pour cet éloge.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/ces-chansons-qui-font-l-actu/ces-chansons-qui-font-l-actu-le-catechisme-de-noel-de-georges-brassens_2505839.html

n

Le "grand remplacement" va encore plus loin que ce qu'on imagine quand on prend le RER...

Exupéry

Il manque dans l'inventaire de cette cohorte hystérique et castratrice les éco-zoolâtres.
Ceux qui ont plus peur de polluer un ruisseau que des milliers d'âmes par la pornographie ; ceux qui ont plus peur des nitrates que de la "pilule du lendemain", ceux qui répugnent plus à tuer un loup que des centaines de milliers de bébé, d'humains en puissance !

bébert

ce seut des fâcheux, et ils nous fatiguent
mais il va falloir se battre, juridiquement et politiquement, pour les boutter dehors et retrouver notre liberté et notre joie de vivre

a.picadestats

Utiliser le terme de mâle pour parler de nos compagnons HOMMES c'est aller loin dans la médisance.
A force d'être méchantes, de crier, d'être en colère tout le temps ,elles vont attraper de mauvaises rides!!!

Esprit critique

Ils prouvent que les races existent !
Ils constituent celles de cons nuisibles.

Mas Jean-Marie

Ces idiots inutiles avancent car il n'y a aucune résistance en face.

Tonton Jean

La Révolution, commencée en 1789, reprend vigueur (Vigueur dûe à la faiblesse des contre-révolutionnaires, c'est-à-dire des catholiques, normalement) avec les Juges. comme l'écrivait camille Desmoulins : "Ce les despotes maladroits qui se servent des baïonnettes. Tout l'art de la tyrannie est de faire la même chose avec des juges". Nous y sommes n'est-ce-pas?

Irishman

Je crains que Danton n'ait raison... Ces satanés militants de l'anti-France remplace notre civilisation par l'islam haineux et les cultures subsahéliennes...

Il faut vraiment réagir !

lève-toi

On doit lire : Ces débilitants ....etc

Patricia

Nous avons été trahi. Il faut nous préparer à faire face à tous les niveaux, c'est la réalité qui l'exige.
Nous avons le droit et le devoir de nous défendre. Maintenant, c'est eux ou nous.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.