8 décembre : Projection de La rébellion cachée à Lagardelle-sur-Lèze (31)
Les médiateurs SNCF : «Madame, ces gens ne servent à rien du tout »

Commentaires

Antoine de Lisbonne

Tout va bien et c'est la faute à personne !

Grégoire

Pour comprendre la crise de l'Eglise en Occident, il nous faut certes entendre les raisons qui ont poussé une grande partie du clergé à se jeter dans les bras du progressisme, à partir de ce qu'ils vivaient et les béances qui se sont ouvertes sous leurs pas, auxquelles ils n'étaient pas préparés.
Pour autant, il semble que de nombreux clercs ne parviennent pas, au soir de leur vie, à prendre un peu de recul pour reconnaître les erreurs monumentales commises. On comprends, à entendre cette interview, que le sens critique a été pratiqué, par eux, à sens unique...
Oculos habent et non videbunt...
(Un laïc de 45 ans)

Moult

Ces prêtres soixante huitards ....on n'en veut plus.
Nous avons trop souffert de cette perte du sacré, :le prêtre que l'on nous obligeait a appeler par leur prénom, le catéchisme remplacé par discussioss sociétales , la messe devenu un repas amical, le latin , langage du sacré de 2000 ans, supprimé
Mais le résultat monsieur le curé, est que c'est vers Johny Hallyday tres d'actualite, ,que vos jeunes se tournaient, tel un Dieu.
Nous, la génération de ses pretres, nous avons dû tout apprendre de notre relgion par nous memes , Nous ne savions rien.
. Dieu merci la tradition a tenu bon , gardienne des valeurs du sacré.Et c'est mai tenant que nous dé ouvrons le trésor de la tradition, de notre religion. Quelle perte d temps!quel gâchis!

Gipsy

Triste ....
Encore du bla bla.
On critique le prêtre qui "marmonne du latin " mais le prêtre qui lit les prières de consécration en regardant les fidèles comme si il racontait une histoire, ça on n'en parle jamais.

un fidèle de 44 ans

Cher monsieur le suré,

Dieu ne change pas! ce n'est pas à Dieu de s'adapter à la société, mais à la société de se tourner vers Dieu. Le prêtre dans la sainte Liturgie de Saint Pie V n'était pas dos au peuple: il était à la tête du peuple, tourné...vers Dieu! c'était une religion Théocentrée, le concile vatican II en a fait une religion antropocentrée. Vous êtes symptomatique d'une époque! je prierai pour vous!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.