Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Censure de la mort d'un "enfant à naître"
Wauquiez : le problème de la droite française, ce n’est pas de trop en dire, c’est de ne pas assez en faire

Victoire contre le gender au Pérou

Dont_mess_with_my_children_(1)_810_500_55_s_c1Lu sur Réinformation.tv :

"La manifestation de plus d’un million de Péruviens a porté ses fruits : le gouvernement a retiré toute mention de l’idéologie du genre dans les programmes obligatoires, annulant le curriculum modifié en 2016 qui est remplacé par la version de 2009.

La mobilisation sous le hashtag #ConMisHijosNoTeMetas (ne te mêle pas de mes enfants) a démarré dans les mois qui ont suivi la publication des nouveaux programmes et s’est accompagnée de plusieurs marches, tandis que la conférence épiscopale du Pérou appuyait les demandes des parents."

Commentaires

Yannh

Viva los Peruanos !

Semper Fidelis

Quel est le "poids" ou l'influence des franc-maçons au Pérou ? Bien moindre qu'en France, je suppose...

Et sans doute les medias péruviens sont-ils moins gangrenés par les bobos et leur idéologie libérale libertaire ?

Ou bien encore que le clergé péruvien se soit montré bien plus percutant et défenseur des droits des enfants que le nôtre...

Heureux péruviens ! Et bravo à toutes celles et tous ceux qui là-bas se sont battus pour que le bon sens perdure !

Et que les politiques péruviens se méfient : "l'empire" ne renonce pas à ses délires, il va y avoir bientôt du côté de Quito un valse dans les ministères ou les postes décisionnaires...

Semper Fidelis

Rappelons nous du 1er ministre australien, qui était contre l'immigration désordonnée vers son pays, et qui s'est fait mettre dehors par son propre parti...

L'hydre mondialiste est comme sa congénère de la légende : on lui coupe une tête, il lui en repousse trois ! C'est donc à la tête principale qu'il faudra frapper...

Mas Jean-Marie

En France, peu de parents se sont mobilisés sur ces thématiques. Traité d'affabulateurs par les politiciens de gauche, le gouvernement et en premier chef par la ministre de l'éducation nationale,nous nous sommes battus, mais les adeptes de la déconstruction sont sournois, ils reviennent régulièrement, soutenus par les milieux LGBT et les satellites.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.