Renforcement du contrôle des églises en Chine
La grande misère des prisons françaises

Mgr Ginoux : "L’IVG est un acte grave qui tue un enfant et blesse à jamais une femme"

Après le communiqué du MRJC, en totale contradiction avec le magistère de l'Eglise, Mgr Bernard Ginoux, évêque de Montauban, a envoyé la lettre suivante à son secrétaire général en mettant en copie tous les évêques de France et la CEF :

201512211849-full"Le communiqué daté du 19 janvier 2018 que vous signez au titre de votre fonction dans le bureau national du Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne (MRJC) est irrecevable. Le respect de toute vie humaine de sa conception à sa fin naturelle n’est pas une option, un choix, une opinion parmi d’autres. Pour toute personne qui a le sens de la vie ce respect est inconditionnel. La loi Veil l’affirme en premier lieu et n’accepte de dérogation que dans des cas particuliers.

Des non-chrétiens eux-mêmes refusent de pratiquer ou de faire pratiquer une IVG. Ce n’est donc pas d’abord une question de religion mais une question d’humanité. Par ailleurs vos propos semblent mettre cet acte du même côté que le soin. Il n’en est rien. L’IVG est un acte grave qui tue un enfant et blesse à jamais une femme. Si je peux d’expérience affirmer cela c’est que, pendant sept ans, j’ai été aumônier d’hôpital et j’ai rencontré bien des femmes qui avaient avorté et qui étaient humainement détruites. Elles n’étaient pas nécessairement écrasées par une culpabilité religieuse. C’est leur être profond qui était blessé et elles souffraient d’avoir tué leur enfant. Quand vous laissez croire que l’avortement est un acte de liberté vous ignorez la réalité des hôpitaux et des centres qui accueillent ces mères en souffrance. La plupart du temps elles en arrivent là malgré elles.

Si j’en viens maintenant à la lettre C de votre mouvement je crois qu’elle peut disparaître. Un mouvement qui se dit chrétien, reçoit des subventions de l’Eglise catholique et prône l’avortement est en totale contradiction avec l’enseignement de l’Eglise. Votre communiqué s’écarte gravement de l’anthropologie chrétienne et la correction que, par force, vous avez apportée n’en change pas le fond. En conséquence, je ne reconnais plus le MRJC comme un mouvement de l’Eglise catholique et, comme évêque, je ne lui donnerai aucune aide financière ou matérielle. Quant à lui laisser former des jeunes je ne m’y risquerai pas.

Il est regrettable d’avoir à rappeler des principes fondamentaux alors que les jeunes auraient tellement besoin de responsables, solides disciples du Christ et heureux de faire partager la foi de l’Eglise.

Je vous invite à réfléchir sur ces questions, à ne pas suivre la pensée dominante qui, sous prétexte de liberté, abîme l’Homme en le déshumanisant. Approfondissez plutôt la pensée chrétienne, prenez de la peine au lieu de vous fier à des slogans, au prêt-à-porter idéologique. Alors, peut-être, vous comprendrez ce que j’ai voulu vous dire.

Je vous présente mes salutations et je prie pour vous."

Commentaires

remy

Merci à Mgr Ginoux!
C'est la réaction d'évêque la plus cohérente que j'ai lu sur ce sujet :
Enfin un évêque qui tire les conséquences : -"ne reconnais plus le MRJC comme un mouvement de l’Eglise catholique", ...
- qui "ne lui donnera aucune aide financière ou matérielle"
- et qui n'enverra pas ses jeunes en (dé)formation chez eux.

On verra qui chez les autres évêques le suivent.

Harry

Réaction très saine de Mgr Ginoux allant dans le sens du "Que votre oui, soit un oui, et votre non, un non". L’ambiguïté n'est pas chrétienne.

B.C.

Bravo Mgr Ginoux pour votre parole claire! Ne faut-il pas, tout simplement, dissoudre ce mouvement plus marxiste que chrétien?
Avant de payer mon Denier de l'Eglise 2018, je vais m'assurer que mon diocèse ne subventionne pas le MRJC avec nos dons. Faisons ainsi dans toute la France et vous verrez bouger tous les évêques!

Alinou

Bravo Monseigneur !
Puissent tous nos prêtres et évèques être aussi clairs dans leur foi.

Mld

Déclaration claire et nette d'un évêque, fort de sa foi et de son expérience.Puissent tous ses confrères s'associer à lui !

jobig

Merci, Mgr de rappeler les évidences de la morale chrétienne sr le caractère sacré de la vie. C'est en pasteur soucieux de correction fraternelle que vous avez parlé.Si le Mrjc ne veut pas se soumettre, il se met de facto lui-même en-dehors de l'Eglise.

A des Déserts

Merci Monseigneur.
Anne des D.

Romain

Propos réconfortants et revigorants : merci Monseigneur Ginoux !

Tonio

Waouh ! Merci et bravo Monseigneur d'une telle parole de vérité et de franchise. Pas de louvoiement ni de demi-mesure.

Merci, merci, merci !

gaudete

Combien d'évêques vont suivre pour couper les vivres à ces incompétents? J'aimerai bien le savoir

toto

Voilà une réaction saine et ferme. Qu'attendent les autres évêques pour en rajouter une couche? Si les agents de la subversion au MRJC ne font pas amende honorable que Mgr Ginoux leur coupe les vivres dans son diocèse. Seul argument qu'ils comprennent!

margziam

Habemus episcopum ! Merci monseigneur de clarifier les choses.

cathether

Merci Monseigneur pour ce discours très clair.

vous souhaitez couper les subventions aux associations "chrétiennes" dont le discours est contraire à l'enseignement de l'Eglise. Et bien vous allez faire des économies parce qu'il y en a un paquet.

tenez l'ACGF, par exemple https://actioncatholiquedesfemmes.org/

Melchior

Bravo Monseigneur! Que voilà un discours clair, net et ferme !

C.B.

Enfin, on sort de la langue de buis bien-pensante!
Merci Monseigneur, mais soyez vigilant: votre menace financière va certainement les amener à une conversion de façade, tenez bon, il faut des actes et pas seulement des paroles!
Merci d'avoir alerté vos "collègues": espérons qu'ils adopteront la même position que vous. L'Église est pauvre, elle n'a pas le droit de dilapider les fonds qui lui sont confiés en subventionnant des œuvres qui manifestement ne sont pas d'Église: ces jeunes inconscients peuvent toujours aller quémander auprès du planning familial ou des frères trois-points avec lesquels ils sont en totale connivence.

lesgourgues

MERCI MONSEIGNEUR
Voila qui est clair et net .On aimerait que le Saint Père le soit aussi courageusement au lieu de s' occuper de politique

Chantal Boulic

Un très grand merci, Monseigneur, pour votre courage à réaffirmer publiquement et aussi clairement la réalité de l'IVG.
Cela est un grand soutien et un grand réconfort, pour nous laïcs, pour persévérer dans ce combat si important qu'est le respect de la Vie humaine, magnifique oeuvre de Dieu.
CMB

Barselo

Excellent !
Les jeunes n'attendent pas de la complaisance mais au moins connaître les limites de leur espace de vie où pouvoir épanouir leur âme dans la joie malgré les blessures du chemin, à la suite du Christ.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.