Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Résiste
L'intégrisme laïc

Contrairement à Macron, Trump ne cherche pas à censurer les médias

Jean-Yves Le Gallou, créateur des Bobards d’or, revient sur le projet du Président Macron d’interdire les fake news :

Unknown-9"Une information est à vérifier. On peut savoir ce qui exact et ce qui n’est pas exact à partir d’une confrontation d’informations. Il faut plusieurs sources d’information pour arriver à discerner ce qui est juste. Si un pouvoir politique ou autre décide a priori de ce qui est vrai et de ce qui est faux, c’est qu’on est dans un système totalitaire où il y a des vérités officielles. Sera déclaré vrai ce qui est conforme à l’intérêt de monsieur Macron. Sera déclaré faux ce qui est susceptible de lui déplaire ou de lui nuire. C’est un peu le modèle nord-coréen qu’il veut implanter.

De l’autre côté de l’Atlantique, Donald Trump quant à lui voulait décerner un prix pour le pire média en termes d’information mensongère. Vous avez créé et présidez les Bobards d’or, on imagine que vous avez un nouveau concurrent très sérieux.

Oui, c’est un nouveau concurrent très sérieux, mais je suis très heureux que les Bobards d’or aient traversé l’Atlantique ! Je crois que la démarche de Trump est très intéressante par rapport à celle de Macron. Macron a un problème avec les médias alternatifs, il envisage une loi de censure. Trump, lui, a un problème avec les médias mainstream, les médias dominants, il ne cherche pas à les censurer. S’il cherchait à les censurer, ce serait un vrai scandale. Il cherche à rire d’eux et à montrer leur travers, leurs mensonges, d’où cette idée d’organiser lundi prochain une cérémonie pour récompenser les meilleurs menteurs médiatiques.

C’est un peu ce que j’appellerai les golden bobards que les Américains pourraient appeler les golden fake news. Combattre ses adversaires, c’est normal. Mais, dans un cas où on combat en essayant de montrer qu’ils se trompent, en essayant de rire à leurs dépens, c’est la solution américaine de Trump. C’est une solution libérale. Et de l’autre côté, on a la solution de Macron qui est une solution totalitaire, puisqu’on montre les crocs, on veut sortir la censure. Ce serait intéressant de comprendre pourquoi Macron est sur cette ligne-là.

Cette décision d’Emmanuel Macron intervient alors qu’il y avait eu une polémique lorsque la France avait été classée parmi les pays qui selon certains censuraient le plus les réseaux sociaux. Allons-nous museler définitivement la presse alternative ou est-ce juste pour mieux faire fonctionner la démocratie en privilégiant la vraie information?

Il n’y a pas de vraie ou de fausse information. Il y a des informations concurrentes et à chacun de trouver ce qui correspond le mieux à la réalité ou d’approcher la réalité par la diversité. Il y a véritablement une volonté de museler la liberté d’expression. Essayons d’analyser les origines de cela. Tout d’abord, il faut se rappeler que la première loi liberticide, la loi Pléven date de 1972 en France. Elle s’est étendue progressivement aux autres pays. La France a été innovante. [...]"

Commentaires

n

"pourquoi Macron est sur cette ligne là"
La réponse est simple. Le "régime" de Macron s'apparente beaucoup à celui de la Chine actuelle. Un système où l'administration gouverne de manière souveraine, pragmatique, sans aléas liés aux disputes des politiciens. Pour le meilleur et pour le pire.

Alpin


Ecole de journalisme et exécutif , même combat, même objectif : empêcher les gens de respirer et les abuser .
Eux seuls s'arrogent le droit de dire la vérité.
Leurs opposants mentent !!!!!!!!

Exécutif et école de journalisme partagent en commun cette fabuleuse formule !!!!

"Nôtre rôle consiste à vous mentir ,le vôtre de nous croire "

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Quatre-agences-de-presse-tentent-d-influencer-toute-la-population-mondiale-42974.html

gaudete

mais chacun sait que Micron est un petit dictateur aux petits pieds il suffit de regarder les vidéos de sa campagne électorale il n'aurait pas démérité des apparatchiks du nazisme ou du bolchevisme

Stephe

Tant que les médias vivront des subsides de l'État il est vain de croire à un quelconque pluralisme de la presse d'opinions, et je n'évoque même pas la Vérité qui suppose en plus un emploi honnête de l'information et cela ne s'apprend ni dans les écoles de commerce ni dans les écoles de journalisme dont la charte déontologique n'est qu'un décor en trompe l'oeil.

Oncle Donald

On nous dira que Trump créé des fake judges. Encore un champion de la défense de la vie nommé juge fédéral : http://www.breakingchristiannews.com/articles/display_art.html?ID=23355

Oncle Donald

Trump décernera finalement ses Fake News Awards, prévus hier, le 17 janvier : https://www.facebook.com/DonaldTrump/videos/10160411255965725/

San Juan

"Il n'y a pas de vraies et de fausses informations" ? il rigole ou quoi ce mec là ? OUI il y a la vérité et OUI il y a le mensonge et, de nos jours, radio Paris ment encore plus que jadis quand radio Paris était allemand. Ca va même tellement loin, les fakes propagées par radio Paris sont tellement énormes, que ca en devient grotesque. Le Gallou raconte n'importe quoi, il ment lui aussi et comme un arracheur de dents.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.