Comme pour l'avortement, les pro-euthanasie inventent de faux chiffres
27 janvier à Versailles - PMA/GPA: Prenons le temps de la réflexion et du débat

Des personnes homosexuelles contre l'extension de la PMA et la légalisation de la GPA

Ces personnes signent une tribune dans Le Figaro. Extrait :

Images-8"[...] C'est en tant qu'homosexuels que nous souhaitons aujourd'hui prendre position contre ce que nous estimons être de graves dérives, réalisées au nom d'un individualisme exacerbé et contre ce qui n'est rien d'autre qu'une tentative de briser l'interdit entourant la réification du corps humain. Notre démarche s'inscrit par ailleurs dans une volonté de briser le monopole des associations dites LGBT, représentantes autoproclamées des personnes homosexuelles, dans leur prétention à incarner l'ensemble des voix de celles-ci. Face à la gravité de la situation et des enjeux éthiques soulevés, nous estimons qu'il est de notre devoir de citoyens et de notre responsabilité morale de prendre publiquement position afin de faire entendre une voix alternative et raisonnable. 

Le désir d'enfant chez les personnes homosexuelles est éminemment légitime, mais ne peut cependant se réduire à une question d'accès à l'égalité, à des droits, et à la lutte contre les discriminations. Une telle vision simpliste implique en effet qu'il existerait une inégalité dans l'accès à la procréation pour les homosexuels, que cette inégalité serait le fruit d'une discrimination, et qu'il appartiendrait donc à l'État de corriger cette situation en ouvrant la PMA aux couples de femmes et en légalisant la GPA. Or, cet argument est fallacieux. En effet, deux hommes ou deux femmes ensemble ne peuvent intrinsèquement concevoir un enfant et cette impossibilité de procréer est une donnée objective qui n'est pas le fruit d'une quelconque action discriminante de la société ou de l'État ; elle est de nature, et propre à la condition homosexuelle. En ce sens, les personnes homosexuelles ne peuvent prétendre à une réparation de l'État afin de pallier une discrimination puisque cette dernière n'existe pas. Dire cela n'est pas de l'homophobie, mais simplement un rappel objectif des faits. Ce constat est peut-être difficile à entendre pour certains, mais nous pensons pour notre part qu'assumer pleinement son homosexualité revient aussi à accepter les limites qui en découlent.

Dans ce débat, nous remarquons que la plupart des arguments avancés par les défenseurs de ces pratiques sont du registre du subjectif et de l'émotion (désir d'enfant, souffrance de ne pas pouvoir en avoir, sentiment de discrimination, etc.). Or, nous pensons que face à l'ampleur des enjeux, l'État ne devrait pas fonder son action sur les émotions et les inclinaisons subjectives de chacun, mais devrait au contraire la fonder en raison. Or, celle-ci appelle clairement au maintien de l'interdiction de la PMA pour les couples de femmes et de la GPA, que cette dernière s'adresse aux couples hétérosexuels ou homosexuels. [...]"

Commentaires

Tonio

N'oublions pas non plus que c'est une résurgence de l'esclavagisme... En fait sinon en droit.

Il est assez surprenant que les ténors de la défense des droits de l'Homme soient si silencieux sur ce point.

Qu'en dit l'ACAT par exemple ?

incongru

les OGM, non pour les plantes, oui pour les humains

Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARDl

Bonsoir,
Nouveau !
(ça vient de sortir)
Je suis vicieux jusqu'au dernier degré, mais je vais vous donner mon avis sur le vice qui n'est pas permis!
On n'arrête pas le progrès !
Merci !
JFL

c'est ici


Bravo à ces trois messieurs.

clovis

Parlons français et n'adoptons pas le jargon de nos adversaires: GPA c'est mères porteuses, PMA c'est fécondation in vitro. C'est tout de suite moins "sexy" mais bien plus près de la réalité que les acronymes imposés par la bienpensance.

lavergne21

Ouf ! enfin des gens honnêtes . J'avoue que je devenais de + en + homophobe ! je ne l'étais pas avant 2013 mais les délires des associations LGBTI
m'ont conditionné dans ce sens. EN FACE DE GENS RAISONNABLES comme ces 3 auteurs, on respire et on peut discuter!

Michelle

Un très grand merci aux auteurs de ce texte remarquable.

Je me permets d'y ajouter juste une idée pour illustrer la gravité des enjeux éthiques que le texte souligne à juste titre.
Cette idée est que la PMA conduit mécaniquement au développement de l'eugénisme. En effet, celle qui appel à la PMA pour avoir un enfant ne laissera pas au hasard les caractéristiques de l'enfant qu'elle recevra. Elle fera son choix sur ces caractéristiques au travers du choix du donneur: couleur des yeux, de la peau, des cheveux, taille, capacité intellectuelle etc...On prépare le meilleur des mondes d'Huxley.

Mas JM

Je rappelle que des associations d'homosexuels sont a l'origine de la Manif pour tous, certaines continuent a militer. Hé oui ! pour beaucoup, c'est une découverte, lutter pour le droit des enfants n'est pas affaire de sexualité mais de culture. Tous ne sont pas LGBT et méritent notre respect.

Ludovic Caudrand

Curieusement cet article a disparu du figaro moins de 24 heures après sa publication.
Mon commentaire n'a pas été publié mais ça j'en ai l'habitude

[Il est toujours en ligne. MJ]

Ludovic Caudrand

Je viens de repasser 4 fois sur le site du figaro (non abonné) et je n'y retrouve pas l'article. Y aurait-il plusieurs éditions dont une réservée à ceux qui ne sont pas abonnés ?

[Il suffit de cliquer sur le lien au début de ce post. MJ]

Ludovic Caudrand

On est d'accord mais cela n'explique pas pourquoi il n'est plus visible sur le site du figaro, du moins celui que j'utilise habituellement.

Irishman

Entièrement d'accord avec Clovis et avec lavergne 21 ! Il faut briser ce monopole LGBT qui se conduit en parti totalitaire...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.