Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



L'union des droites en Italie
Rob Dreher sur TV Libertés : Le pari bénédictin

Le pape François défend le droit à la vie et la famille

Aujourd'hui, le pape François a prononcé devant les ambassadeurs accrédités près le Saint-Siège, son traditionnel discours de vœux au Corps diplomatique. extraits :

"(...) Il est regrettable de relever comment de nombreux droits fondamentaux sont aujourd’hui encore violés. Le premier d’entre tous ces droits est celui à la vie, à la liberté et à l’inviolabilité de chaque personne humaine. Ce ne sont pas seulement la guerre ou la violence qui les compromettent. En notre temps, il y a des formes plus subtiles : je pense d’abord aux enfants innocents, rejetés avant même de naître ; non voulus parfois uniquement parce qu’ils sont malades ou malformés, ou à cause de l’égoïsme des adultes.

Je pense aux personnes âgées, elles aussi bien des fois rejetées, surtout si elles sont malades, car considérées comme un poids. Je pense aux femmes, qui souvent subissent des violences et des abus y compris au sein de leurs propres familles. Je pense, ensuite, à ceux qui sont victimes de la traite des personnes qui viole la prohibition de toute forme d’esclavage. Que de personnes, surtout fuyant la pauvreté et la guerre, sont objet de ce commerce illicite perpétré par des sujets sans scrupule ? (...)

Je voudrais précisément dédier à la famille une pensée spéciale. Le droit de former une famille, en tant qu’« élément naturel et fondamental de la société [qui] a le droit à la protection de la société et de l’État », est en effet reconnu par la Déclaration de 1948 elle-même. Malheureusement, on sait comment, surtout en Occident, la famille est considérée comme une institution dépassée. À la stabilité d’un projet définitif, on préfère de nos jours des liens fugaces. Mais une maison construite sur le sable des relations fragiles et instables ne tient pas. Il faut plutôt une roche, sur laquelle ancrer des bases solides. Et la roche est précisément cette communion d’amour, fidèle et indissoluble, qui unit l’homme et la femme, une communion qui a une beauté austère et simple, un caractère sacré et inviolable et une fonction naturelle dans l’ordre social.

Je juge, par conséquent, urgent qu’on entreprenne de réelles politiques de soutien aux familles, dont par ailleurs dépendent l’avenir et le développement des États. Sans cette politique, en effet, on ne peut pas construire des sociétés en mesure d’affronter les défis de l’avenir. Le désintérêt pour les familles entraîne, en outre, une autre conséquence dramatique – et particulièrement actuelle dans certaines régions – qui est la baisse de la natalité. On vit un véritable hiver démographique ! C’est le signe de sociétés qui ont du mal à affronter les défis du présent et qui deviennent donc toujours plus craintives face à l’avenir (...)

Commentaires

Semper Fidelis

De bonnes paroles, allant dans le bon sens, mais il est à craindre qu'elles ne soient suivies de peu d'effets...

J'ai très peur qu'il ne faille voir survenir une catastrophe sociologique (elle se prépare...), avec la présence sur notre sol d'un trop grand nombre de gens qui refusent de s'adapter à notre culture et civilisation !

Et, d'ailleurs, pourquoi feraient-ils cet effort, puisque nous tenons un discours officiel qui consiste à dénigrer tout ce qui est européen et français ?

Ce que doivent subir quotidiennement les habitants de certains quartiers et certaines communes en proie à l'islamisation de plus en plus présente et agressive, ne signifie rien pour nos décideurs politiques et économiques, dont le seul but est de préserver leur mode de vie sans âme, parce que sans racines...

amfa

Un pape bien énigmatique...qui crée la confusion perpétuelle. Je ne suis hélas jamais convaincue par la sincérité de ses propos. C'est bien triste, mais après tout ce qui doit arriver arrivera...et le Seigneur sera VAINQUEUR.

Nicklos

A noter la mort à Dublin, du mondialiste Peter Sutherland, le 7 janvier 2018 à l’âge de 72 ans. Le pape l'avait nommé en février 2017 à la présidence de la Commission catholique internationale pour les Migrations et l'avait fait conseiller de l’Administration du Patrimoine du Siège Apostolique.

mouette

Encore heureux !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.