Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Soutenez la Marche pour la vie
Les enseignants doivent s'adapter aux banlieues de l'immigration

50 jihadistes tunisiens cachés parmi les migrants*

Ce n'est pas faute d'avoir été prévenus (ici, ici, ici et ici). Même le pape François a évoqué ce risque. C'est une révélation du Guardian qui ne surprendra donc que les naïfs :

"Le 29 novembre dernier, l’organisation internationale de police Interpol a envoyé une liste très précise aux agences européennes de renseignement, rapportant qu'une cinquantaine de combattants de Daech seraient arrivés sur le territoire européen par la mer, révèle le journal britannique The Guardian. (...) Ils seraient arrivés en Sicile via la route des migrants, entre juillet et octobre 2017, à bord de bateaux de fortune. L'un d'entre eux "a peut-être déjà traversé la frontière italo-française, pour atteindre le Gard", précise d'ailleurs Interpol (...)

Selon The Guardian, qui cite un officier antiterroriste européen, ces jihadistes auraient profité de la filière qui achemine les migrants économiques tunisiens sur la plage de Torre Salsa, à Agrigente, en Sicile, point de débarquement principal."

Et pendant ce temps-là, les auditeurs de France Info peuvent entendre à longueur de journée une jeune fille décidée à se battre pour le "droit" des étrangers et favorable à l'accueil de tous les "migrants"...

*le terme "migrant" désigne dans le novlangue des immigrés clandestins qui entrent illégalement en Europe et qui y resteront quelque soit leur véritable statut

Commentaires

Exupéry

Ça ce sont les 50 que l'on repéré et venant de Tunisie !
Pour les milliers d'autres venant de tous les points de l'umma ("communauté des croyants") et qui se baladent dans l’Europe passoire... qui vivra verra !

Yannh

Mais non bande de fachos. Ce sont des mineurs qui fuient leur pays en guerre. Les pauvres ! Quand même !....

cygne

50 seulement pour les tunisiens ?

Je fais la liste des autres origines pour vous stresser ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.