Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Israël : les Eglises ont gagné
5 mars : conférence sur la PMA d'Aude Mirkovic à Joinville (94)

Une nouvelle étude ruine la théorie du Genre

Lu ici :

Cover"Selon une enquête publiée dans la revue Infant and Child Development, les différences entre garçons et filles sont avant tout biologiques et non optionnelles, comme le prétendent les tenants de la théorie du genre, pour qui le genre relève de la construction sociale et non de la nature.

Infant and Child Developement est une revue scientifique indépendante et reconnue, qui étudie de façon méthodique les différents stades du développement de l’enfant. L’enquête publiée s’appuie sur pas moins de 16 études menées auprès de 787 garçons et de 813 filles, tous âgés entre 1 et 8 ans, sur la manière dont jouent les petits enfants.

Les trois grandes conclusions qui ressortent de l’étude relèvent du bon sens. Ainsi :

1) La différence de genre existe dans le choix des jouets et s’opère, entre autres, de « façon innée », et non par l'effet d’un conditionnement social.

2) Aussi, il est « hautement probable que les différences de genre aient une origine biologique ».

3) Enfin, l’étude remarque que la « différence de genres s’affirme toujours plus nettement au fur et à mesure que le garçon grandit » : il y aurait une « prédisposition biologique naturelle » qui entraîne que les « stéréotypes » sont davantage ancrés chez le garçon.

De quoi ruiner les fondements mêmes de la théorie du Genre dont les affirmations incantatoires se retrouvent dans nombre de manuels scolaires et de supports médiatiques, et touchent une jeunesse toujours plus fragilisée."

Commentaires

ohlala

peut-on en conclure que c'est la société qui perturbe la construction psychologique des garçons ou des filles?
le mal vivre des homosexuels ne serait-il pas naturel et non de la responsabilité de la société?

Hubert

Peut-on avoir la référence précise de l'article scientifique en question ?

Stephe

Nous en sommes réduit aujourd'hui à devoir prouver que l'eau mouille et que le feu brule.

bébert

ce qui est incroyable c'est qu'il faille une étude scientifique pour démontrer une évidence

clovis

Cette étude me paraît enfoncer des portes ouvertes. Il est vrai que de nos jours les vérités les plus élémentaires que nos ancêtres connaissaient par la simple observation des faits ont besoin d'être redémontrées par des "études".

clemsius

Les homosexuels ne peuvent pas être heureux. Ils sont en permanence en conflit avec eux-même. Maintenant honte à ceux, qui, par mauvaise idéologie, essaient de détruire l'identité de nos enfants au point de supprimer les voitures et les poupées dans les crèches pour n'imposer que des jeux avec des figures géométriques. Pour créer quoi? Des déracinés, des sans socle, sans piliers, sans rien, des suicidaires... tout comme les homosexuels.

Exupéry

La prédominance biologique dans la détermination du sexe est évidente, mais on cache les études scientifiques qui le démontrent :

- Le "câblage" neuronal des cerveaux masculins et féminins est radicalement différent : https://medicalxpress.com/news/2013-12-reveals-differences-brain-men-women.html#ajTabs

- Les pathologies organiques sont différentes selon les sexes : https://www.sciencedaily.com/releases/2013/03/130322090850.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily+%28ScienceDaily%3A+Latest+Science+News%29

- Les différences de personnalité entre femmes et hommes a été sous estimées :
https://www.sciencedaily.com/releases/2012/01/120104174812.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily+%28ScienceDaily%3A+Latest+Science+News%29&utm_content=Google+Reader

- On constate que, déjà chez les chimpanzés, les petites guenons traitent spontanément des bouts de bois comme des poupées !
https://www.sciencedaily.com/releases/2010/12/101220121109.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily+%28ScienceDaily%3A+Latest+Science+News%29

Remarquons enfin que l'envie de changer de sexe est souvent associée à des traits psychopathologiques :
https://www.sciencedaily.com/releases/2014/03/140312103102.htm?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+sciencedaily+%28Latest+Science+News+--+ScienceDaily%29

Notons, d'un point de vue spirituel, avec quelle application, Satan et ses suppôts s'ingénient, dans le domaine sexuel, à séparer affectivement ce que Dieu à uni (dans le mariage), et à unir socio-biologiquement (par la théorie du genre) ce que Dieu à séparé dans la Nature !

Irishman

Bravo à tous les commentaires précédents ! j'approuve à 100% ! Le drame de notre époque, c'est ce refus permanent de la réalité des faits, et de la réalité naturelle des choses...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.