Chez LR il est désormais permis d'évoquer des alliances avec le FN
Syrie : Fausse nouvelle de Laurence Haïm

Laurent Wauquiez : Simone Weil comprend que la plus grande des violences consiste à cesser de transmettre

Extraits d'un entretien intéressant donné Par Laurent Wauquiez au Point, sur ses goûts littéraires : 

Unknown-16"Êtes-vous plutôt littérature de droite ou littérature de gauche ?

Le dépit de grandes intelligences de gauche devant les talents de droite m'a toujours amusé. Admirateur de son ami Pierre Boutang, George Steiner a poussé un cri du cœur contre « cette injustice kafkaïenne : pourquoi Dieu a-t-il donné autant de talent à la droite ? » François Mauriac en venait aussi douloureusement au même constat : « Hélas, le talent est de droite. » Pour ma part, lorsque je lis Charles Péguy, je ne me pose pas la question de savoir s'il était plus socialiste que nationaliste, de gauche ou de droite. C'est salutaire pour la liberté de l'esprit : « Il y a quelque chose de pire que d'avoir une mauvaise pensée. C'est d'avoir une pensée toute faite. »

Quel livre relisez-vous régulièrement ?

L'Enracinement de Simone Weil. Ce livre est une boussole, une inspiration. Définitivement. Alors que la philosophe rejoint le général de Gaulle, elle comprend qu'il faudra poser sur les ruines du monde les fondations d'une renaissance spirituelle et se lance dans le « prélude à une déclaration des devoirs envers l'être humain ». Simone Weil comprend que la plus grande des violences consiste à ôter leur histoire, leurs racines, leur mémoire aux générations à venir, à cesser de transmettre. Elle a eu l'intuition que l'époque contemporaine nécessiterait plus qu'aucune autre de défendre l'enracinement contre un progrès sans âme et sans chair. C'est pour moi le combat fondateur. [...]

Céline ou Proust ?

Céline. Je chéris son humour féroce, son style étincelant, sa façon de voir là où plus personne ne voit. J'en sais les détours obscurs. Mais Céline pose l'énigme terrible de la noirceur. [...]"

Commentaires

mouette

Laurent Wauquiez est un très bon élève qui "récite" ce qu'il faut pour "briller" ... ça sent le cheval de course plus que l'homme cultivé

boby

"Proust", évidemment il fallait bien qu'on parle de lui ...

Même si je lisais une recette de cuisine, je finirais bien par y voir son nom inscrit sur le livre de recette, ou si je construisais une un château de sable sur la plage en été, il y aurait bien quelqu'un pour m'apprendre comment "Proust", lui, les construisait !!

Mais qu'a t-il fait, ce gars-là, pour que sans cesse on parle de lui ? C'est assommant à la fin !

Sirius

Il parle à droite et agit à gauche. Une bonne tradition dans son parti après tant d'autres. Arrêtez de nous casser les mèninges avec ce " young leader " qui sait qu'on ne détruira bien la France qu'à coups de Marseillaise et de drapeaux bleus blancs rouges.

Marcos

Simone Weil a rejoint le général de Gaulle? Comme Mauriac et comme Malraux? Ce Wauquiez n'a peur de rien.

Marcos

"Le 16 mai 1942, elle (Simone Weil) s'embarque avec ses parents pour les États-Unis mais, refusant de rester à New York, ville qu’elle ressent comme trop confortable en ces temps de guerre, elle fait tout pour se rendre en Grande-Bretagne où elle arrive en fin novembre 1942 ; elle travaille comme rédactrice dans les services de la France libre, et rédige plusieurs études sur la nécessaire réorganisation de la France une fois la guerre terminée, en particulier Note sur la suppression générale des partis politiques, Idées essentielles pour une nouvelle Constitution, et sa très importante Étude pour une déclaration des obligations envers l'être humain ; mais ce qu'elle souhaite par-dessus tout, c'est obtenir une mission pénible et dangereuse. Soucieuse de partager les conditions de vie de la France occupée, son intransigeance dérange. Elle démissionne de l'organisation du général de Gaulle en juillet 1943, trois mois après son admission à l'hôpital. Elle souhaitait rejoindre les réseaux de résistance sur le territoire français ; elle est déçue par le refus de l'entourage de de Gaulle (Maurice Schumann, Jean Cavaillès, André Philip) de la laisser rejoindre ces réseaux de la résistance intérieure. Elle y risquait en effet d'être rapidement capturée par la police française, identifiée comme juive et déportée. Sa santé est de plus en plus défaillante, elle est déclarée tuberculeuse et admise à l'hôpital de Middlesex en avril 1943. Elle meurt au sanatorium d'Ashford, le 24 août 1943, à l'âge de 34 ans d'une crise cardiaque. Elle est enterrée au cimetière catholique d'Ashford." (wikipédia) Un peu insuffisant pour en faire une ralliée à de Gaulle.

Exupéry

Laurent Wauquiez est un homme intelligent, mais pour l'être encore plus, il devrait méditer cet aphorisme de Simone Weil : "Il n’y a rien de plus proche de la véritable humilité que l’intelligence." J'ajouterai, et vice-versa !

patphil

wauquiez, allez un peu plus loin et devenez réaliste en cessant de vous voiler la face

Patricia

Je me méfie de tous ces politicards... il faudra vraiment quelqu'un d'intègre et hors du commun pour que je m'intéresse à nouveau à eux.
Je me souviens de cette image où l'on voyait, mis bien en évidence, l'ouvrage de Céline en poche "Voyage au bout de la nuit" que Sarko était censé lire... Sarko, le grand intellectuel.
Je ne sais pas exactement comment disent les jeunes maintenant :
- mdr... (mort de rire!) ; C'est bien cà,?!

Patricia

Il faut arrêter de se crisper contre le Général de Gaulle... c'est une obsession chez certaines personnes, je le vois bien!
Je dis cela sans méchanceté, mais vraiment : c'est trop et ce n'est pas naturel.
Cet homme n'était pas un saint comme chacun d'entre-nous... il a fait au mieux de la situation. Les socialos qui étaient en poste avant la guerre ont démoli la France, j'allais dire, comme d'habitude : c'est leur marque de fabrique, ils détruisent tout et mettent la pagaille pour ensuite se sauver comme des rats qui quittent le navire!
Mon grand père était un Résistant de l'intérieur et n'avait rien à voir avec les communistes, je peux vous l'assurer, du fait de son chemin de vie.
Il faut arrêter de voir le Général de Gaulle comme un traitre, c'est injuste... on ne peut pas lui enlever qu'il aimait la France qu'il appelait "Notre Dame La France."
Il ne faut pas être partial et voir tous les documents. Voir par exemple les écrits de Monsieur Alain Peyrefitte et d'autres.
Il faut faire la part des choses, sinon ce n'est pas crédible sur la durée.
Je n'ai rien contre Pétain, ce viel homme a fait ce qu'il croyait devoir faire...
En tant que Bretonne, je peux néanmoins dire que c'est sous sa responsabilité que la Bretagne a été mutilé en 1941 avec un décret qui sépare la Loire Atlantique et la Capitale historique de la Bretagne Nantes et son château, des 4 autres départements... c'est absurde d'autant quand on voit les toponymes des villages de ce que l'on nommait La Loire Inférieure à cette époque ; tous en Breton...
C'est tout de même très grave!
D'autant que depuis, jamais cela n'a été rectifié.
Il n'y a que le Général de Gaulle en 1969, à Quimper, qui a eut l'honnêteté de reconnaître la situation et il l'a dit lors de son dernier discours sur la Régionalisation et la suppression du Sénat. En effet, celui-ci faisant double emploi nous le savons bien... devait être remplacé par une Assemblée qui s'occuperait du social et de l'économie...
Lui, seul a voulu rétablir la vérité et cette injustice profonde et mensongère concernant La Bretagne, Tad ar vro/le Pays de mes Pères :

https://www.youtube.com/watch?v=RMSd-m_I0w8

Voilà pourquoi aussi, je défends la mémoire du Général de Gaulle!
Depuis, tous ceux qui ont suivi au poste présidentiel, n'ont eu de cesse que de détruire notre France car ils sont tous les pions du nouvel ordre mondial, ce que n'était pas le Général de Gaulle. De plus, il était catholique pratiquant.
Il a fait au mieux dans une situation déjà bien compromise : je dirais une situation "pourrie" induite par tous les autres traitres à notre Pays... franc-maçons et compagnie.
A l'automne de ma vie, je ne fais pas de polémiques, je n'aime pas çà et je n'ai pas de temps ni d'énergie vitale à perdre.
Je suis sur le chemin de La Vérité. Je veux simplement dire "ce qui est" ; faire et rétablir la part des choses.
Du fait que nous vivons dans un monde duel, c'est le minimum, si l'on veut être en accord avec le réel... Et c'est bien le point essentiel de ma vie sur La Terre :
- vivre en conscience Le Réel.
Personne au monde ne me fera dévier... je ne serais plus en vie actuellement : j'écoute mon cœur et j'examine toute la situation dans son entièreté, même s'il y a des points qui me dérangent.
C'est la base de la sagesse éternelle vécue en conscience : accepter le Réel pour ce qu'il est avant d'agir "juste."
C'est la base pour une vie véritablement spirituelle ; vivre en vérité, dans tous les domaines de la vie.
La vérité est UNE...
Il ne peut pas y avoir de compromis avec le mensonge et le mental devenu fou ; il n'y a pas une demi-vérité.
Il faut accepter la réalité, telle qu'elle est avec ses plus et ses moins, pour la transcender et vivre en conscience d'unité.
Ce n'est pas une théorie ou une idéologie humaine ; c'est La réalité, c'est La Vérité. C'est La vie sur La Terre et c'est ma vie.

TFP

Patricia, on s'en fiche un peu que la Bretagne soit "divisée" ("mutilée" comme vous dîtes... on a l'impression qu'il y a des morts avec vous !!). Alors quoi, c'est ça tout ce que vous reprochez au valeureux Pétain et vous encensez De Gaulle (oui bien traitre quand on a pactisé avec les assassins communistes, divisé les français, ou abandonné l'Empire colonial comme il l'a fait) parce qu'il a eu une parole intelligente en 1969 ? C'est un peu court non ?

La Bretagne divisée c'est quand même pas bien grave par rapport à la décadence de la France en tout domaine !!!!

Et je suis breton ! Je regrette cette division mais c'est rien par rapport au malheur de la France !

Patricia

A TFP.
Ce n'est pas nécessaire avec moi de vous emporter, vous savez!
Je ne fais que rapporter des faits... ils ne m'appartiennent pas ; ils sont neutres et historiques.
Je n'encense personne et je n'adore personne en ce monde.
Je ne dis que des faits et des vérités historiques... tout simplement.

Oui, la Bretagne historique a été amputée et la Justice n'est pas passée par là pour rétablir les choses à l'endroit...
Ce que vous dites n'est pas très logique : Nantes est la capitale historique avec le château des Ducs... chacun peut le visiter.
Vous projetez et interprétez mes propos : je n'ai jamais parlé de morts! Je ne parle jamais par sous-entendu, jamais.

Je vis en esprit et en vérité, et je colle au plus près au Réel en même temps... vous ne l'avez pas compris, me semble-t'il.

Où voyez-vous que j'insulte Monsieur Pétain? Relisez-moi...
Je dis au contraire que ce viel homme (il était déjà âgé quand il s'est proposé et a fait le don de sa personne à la France), a fait à ce moment là, ce qu'il pensait faire au mieux.
C'est louable et respectable.
Je ne salirais pas non plus la mémoire du Général de Gaulle, il s'est positionné comme un résistant à l'occupant allemand et c'était aussi à faire... qu'on le veuille ou non, quand on replace cette situation de crise et de guerre, dans le contexte de la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.
Il n'avait pas tant de pouvoir que cela et les communistes étaient fort à cette époque... Ils étaient aussi nombreux dans la résistance.
Tandis que d'autres, et toujours les mêmes, s'affairaient dans l'ombre et tiraient les ficelles des coulisses... ceux qui adorent le secret.

Je comprends que cela puisse agacer certaines personnes... mais je ne fais pas de compromis avec les interprétations idéologiques ou passionnelles, ou avec le mensonge. Je vis en vérité, comme Le Seigneur nous l'a indiqué clairement.
N'oubliez pas : le Seigneur a qualifié Satan de Menteur et de Prince de ce Monde...
Dans toutes situations, il y a l'aspect convexe et l'aspect concave... Nous sommes ici-bas dans la dualité ; rien n'est parfait, nous le savons bien et nous l'expérimentons chaque jour et ce n'est pas toujours facile à vivre, mais c'est ainsi sur la Terre.

Quant à l'empire colonial, comme vous le dites, j'étais trop jeune pour en comprendre tous les tenants et aboutissants... et des personnes sont trop passionnelles autour de çà! C'est de fait difficile d'y voir clair... Il faut dépassionner tout çà et mettre tout à plat, sans parti pris.
De toutes façons, il me semble bien que c'était l'époque qui voulait çà : c'était la fin de la colonisation, qu'on le veuille ou non... Il ne sert à rien de regretter et de ce crisper sur ce qui a été fait ; nous ne pouvons pas revenir en arrière.
Nous pouvons seulement constater des faits.
La Grande Bretagne aussi a dû se séparer des Indes et de son Empire dans le monde...
C'est aussi un fait historique.
Maintenant que cela ait été bien ou mal fait, c'est autre chose... Je n'ai pas suffisamment d'informations objectives historiques vérifiables, pour le dire.
C'est aux vrais historiens compétents et honnêtes, preuves à l'appui, de faire leur travail et de le dire!
Il y a trop de passions autour de tout çà...
Pour ma part, je ne fais que constater "ce qui est."

Je comprends que vous avez eu une humeur, parce que vous avez interprété ce que j'ai écrit...
Il faut lire ce que j'ai écrit, tout simplement... Je ne suis pas un être compliqué, ni tordu. Je ne pratique pas le langage à tiroir ni la dialectique. Je décris ce que je vois...
Si je me trompe, et bien j'en prends note et je reconsidère la situation si nécessaire pour laisser la place à la vérité de s'exprimer ; vérité qui ne m'appartient pas en tant que Patricia... mais qui EST.
Je n'ai rien à vendre et je ne suis surtout pas crispée sur des certitudes et des positions idéologiques humaines... je suis une personne spirituelle. J'ai conscience que la vie sur La Terre est courte et précieuse.
Tout comme vous je déplore la situation dans laquelle nous nous retrouvons.
Je ne considère que les faits et non pas ce que j'aurais aimé qu'il soit.
Vous ne me ferez pas entrer dans la polémique, cela ne m'intéresse pas ; cela n'est pas dans ma forme d'esprit.
Vous pouvez penser ce que vous voulez, c'est de votre responsabilité.

Oui, nous souffrons tous de la situation dramatique de notre Pays!
Et, je le vois bien chez les uns et chez les autres, notre profonde et légitime inquiétude, voire détresse. Tout cela nous fait quelques fois tenir des propos qui dépassent notre pensée. C'est humain ; nous sommes en chemin.
Il faut "raison garder" dans notre situation et éviter la discorde, la passion qui aveugle, car "l'union fait la force."
Ce qui veut dire : concrètement, éviter La dispersion de l'attention et de l'énergie vitale... si nous voulons être efficace dans le combat pour notre vie et celle de notre Pays.
Ceux d'en face, nos ennemis, sont tous d'accord pour prendre notre place et détruire notre Pays.
Bonne journée TPF... Je ne suis pas votre ennemi.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.