Syrie : A propos de la poche d'Afrin
James Woolsey (directeur de la CIA de 1993 à 1995) : “Nous intervenons dans les élections d’autres pays”

Le désir de dédiabolisation ne sert à rien, sinon à perdre du terrain

Dans Présent, Françoise Monestier évoque l'intervention de Steve Bannon au congrès du FN :

Unknown-18"[...] Avec sa veste de chasse et sa dégaine de gentleman-farmer, on aurait pu croire que Steve Bannon débarquait de son ranch ou revenait d’une balade en forêt. Arpentant la tribune du palais des congrès – comme, en son temps, Jean- Marie Le Pen –, celui qui a hissé Donald Trump à la Maison-Blanche est venu asséner une leçon de patriotisme à une salle sous le charme. Constatant que « l’histoire est de notre côté », il fustige pêle-mêle « les élites, les médias, les chiens du système qui n’avaient jamais cru que le peuple pouvait voter dans son propre intérêt ». Ses mots les plus durs ont été pour les « banques centrales et les Davos’men qui veulent que vous soyez comme des hamsters dans une roue, esclaves de vos dettes ». Et ses mots les plus doux pour Marion qui a récemment conquis le public républicain.

Il résume la victoire de Trump en trois points : « Stopper l’immigration massive pour aider les travailleurs américains, faire revenir les jobs manuels aux USA et sortir des guerres inutiles. » Son message est clair : les nationaux doivent être fiers de leurs pays et de leurs traditions, se moquer du tiers comme du quart « d’être traités de xénophobes ou de racistes : c’est leur badge d’honneur ». Un manuel de combat ovationné par une salle enthousiaste et qui montre combien le désir de dédiabolisation ne sert à rien, sinon à perdre du terrain. [...]"

Comme nous l'avons vu avec le nouveau nom du FN, il faut passer outre la diabolisation des médias, et cesser de chercher à se justifier.

Dans un autre article de Présent, Guy Rouvrais écrit :

"[...] « Les banques centrales contrôlent votre argent, les gouvernements centraux votre citoyenneté, et les forces capitalistes sont là pour maîtriser jusqu’à votre citoyenneté », a clamé Bannon. Cette libération est… en marche. Il n’est que de regarder la carte de l’Europe, les partis opposés à l’UE ne cessent de progresser de façon spectaculaire et, déjà, ils gouvernent, seuls ou au sein d’une coalition, en Pologne, en Hongrie, en Autriche, en République tchèque. Et, en Allemagne, sans gouverner, l’AfD pèse d’un poids toujours plus lourd sur la coalition en place. Car entre Schultz et Merkel, ce n’est pas un mariage d’amour – ils ont tant dit du mal l’un de l’autre pendant la campagne électorale ! –, c’est une union forcée : en l’absence d’alliance, de nouvelles élections étaient inévitables et la droite nationale eût alors devancé les sociaux-démocrates du SPD. « L’histoire est de notre côté et va nous mener de victoire en victoire. Vous faites partie d’un mouvement mondial qui est plus grand que la France, plus grand que l’Italie, plus grand que la Hongrie, plus grand que tout ça. L’histoire est avec nous, c’est pour ça qu’ils [l’establishment] ont tellement peur de vous », a insisté Bannon.

D’où les calomnies pour tenter de disqualifier les nationaux, sans même s’aviser de ce qu’ils insultent aussi leurs électeurs, des citoyens à part entière qui se reconnaissent en eux ! Qu’importe ! assure Bannon : « Vous vous battez pour votre liberté ? Ils vous traitent de xénophobes. Vous vous battez pour votre pays ? On vous appelle “racistes”. Mais les temps de ces paroles dégueulasses sont finis. Laissez-vous appeler racistes, xénophobes, portez-le comme un badge d’honneur. Parce que chaque jour, nous devenons plus forts et eux s’affaiblissent. » C’est en somme un « Populistes de tous les pays, unissez-vous ! » qu’il lance. Quand Steve Bannon parle de victoire aux congressistes du Front, ce ne sont pas des paroles de théoricien en chambre mais celles d’un praticien qui a fait gagner un homme dont toute la classe politico-médiatique américaine se gaussait, trop sûr de sa défaite face à la candidate du système, Hillary Clinton. [...]"

Commentaires

emilie

Si seulement MmeLP voulait comprendre...que le système n'acceptera jamais qu'on lui résiste en défendant des valeurs qu'il veut bannir de la Société. Vouloir dé-diaboliser un parti qui a rassemblé tant d'électeurs et tout gâcher arrivé à la dernière marche est ridicule.
Pour avancer il faut comprendre que dé-diaboliser est une perte de temps et ne sert à rien, c'est ce que Marion a compris : il faut former une élite avec ceux qui veulent le sauvetage de la France afin qu'ils n'aient pas peur d'affirmer la vérité des lois naturelles.
Si MmeLP persiste à vouloir rassembler tout et n'importe qui elle continuera à entraver les chances de relèvement la France, il vaudrait mieux qu'elle laisse la place ou se retire plutôt que brasser de l'air.

nemo

la dédiabolisation résulte de la peur de ce que nous sommes et du désir de "plaire" ...
On n'avancera pas dans cet état d'esprit !

sanzanicroche

Reculades , emprunts aux attitudes sémantiques et tournures socialo coco , « accommodements » outranciers , « islam compatible » , « parricide merdiatique » ; MLP est une machine a perdre pour les patriotes ! quand on n’est pas capable de se rendre compte que la « diabolisation » est la recette du succès pour des gens qui en ont plus que marre et qu’il faut savoir ramasser le gant de l’insulte gauchiste matraquée « raciste-extreme droaaaate » , alors là on rend son tablier en peau de porc ( !) et on laisse la prétention au pouvoir a d’autres qui ont des neuronnes français … a moins que la démolition du FN n’ait tout simplement été planifiée sciemment …

Patricia

Il n'y a rien de logique dans cette crispation de "dé-diabolisation..."
Je ne comprends pas que l'on s'obstine à demander aux ennemis de notre Pays, l'autorisation de vivre et d'être soi-même. Ce n'est pas intelligent comme posture et c'est une perte d'énergie vitale.
C'est aussi vis-à-vis de toutes les personnes qui ont œuvré pendant des dizaines d'années dans ce mouvement, un manque de reconnaissance.
Et pourtant, je ne suis pas du FN... je ne fais qu'observer les faits.
Il y a une question aussi que je me pose depuis un moment :
- Marine Le Pen est-elle franc-maçon?
Il y a des rumeurs là-dessus de plus lors de son dernier discours de sa dernière campagne au Présidentielle, elle parle, à un moment donné "de l'avant garde des lumières..."
Je n'ai pas rêvé!
Et puis, il y a cette insistance à la république, qui est malvenue... sachant ce que la république à fait à la France.
Il y a des zones d'ombre et des hiatus dans tout çà.
Et pendant ce temps-là, de plus en plus de gens de chez nous, s'enfoncent dans la pauvreté et sont abandonnés face au système, je pourrais mettre de nombreux liens pour confirmer mes dires...
Je me demande aussi, où sont passés tous les gens qui ont été exclus depuis 2012 que cette femme est au pouvoir?!
Je connais des gens qui étaient depuis plusieurs décennies au FN et qui ont été mis de côté du jour au lendemain, sans remerciement... comme des propres à rien!
Il me semble que ce parti est devenu comme les autres et ne représente en rien les gens du Peuple.
Et puis, pour ce qui me concerne, il y a eu l'exclusion de son père... cela n'est pas digne de procéder ainsi face au monde entier et aux médias.
Si c'était le prix à payer pour la "dé-diabolisation" et convenir aux autres, elle va le payer cher, à un moment donné.
C'est mathématique : action/réaction.

yr

MmeLP aurait dû s'entourer de gens de valeur sûre et non s'appuyer sur des personnes venant se faire valoir (ou infiltrant le FN) et apportant une dissonance dans le parti.

Il faut reconnaître que le problème de MmeLP est qu'elle n'est pas VRAIMENT DE DROITE, c'est peut-être pour cela qu'elle a cru qu'en a évinçant son père cela ne se verrait moins.

Maintenant il faut ramer dans le bon sens pour redonner confiance aux électeurs qui ont déserté. En est-elle capable ?
Sinon elle ferait bien de passer la main car elle n'a pas démontré qu'elle avait la volonté de conduire les électeurs vers le Pouvoir.

Changer le nom du parti ne servira à rien si MmeLP n'a pas la volonté de se remettre en cause.

ohlala

il oubli de rappeler que Trump a aussi eu les votes des pro-vie, il démontrait là un certain courage que les électeurs ont approuvé!!!!

boby

rien à redire de plus. dédiabolisation = piège à c...

il ne s'agit pas de se diaboliser "exprès" (d'ailleurs le diable est derrière les ennemis du FN, par derrière le FN) mais de ne pas s'occuper de ce... qui n'est tout simplement pas un problème grave (la diabolisation, à l'heure oû les peuples se radicalisent, s'éloignent des partis traditionnels, ne font plus confiance aux média etc est même par bien des aspects un avantage)

Il s'agit de dire la vérité sur la situation de la France et des français, c'est pas compliqué !!! même si cela nous attire la foudres des pourris anti-FN. Dire la vérité est la seule stratégie valable qui conduira le FN au pouvoir.

Bainville

Tant qu'une gauchiste sans culture et sans morale occupera indûment la direction du seul parti encore un peu à droite, le sectarisme d'un appareil politique dévoyé détruira toute possibilité de résistance nationale véritable.

MLP est encore plus utile au système anti-français que JMLP, ce qui n'est pas peu dire !

Papon

Il me semble illusoire de vouloir comparer les moeurs US et européennes tant les cultures de ces deux pays sont differentes; là où l'argent est la recompense du travail pour un européen, la speculation financière est honorable là bas alors qu'elle appauvrit la population puisqu'elle ne produit rien mais "Dieu aime les riches" dans la morale evangeliste/calviniste.
Il y a plus à gagner à trouver des alliances avec des mouvements européens de même nature.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.