4e Dimanche de Carême (Lætare) : la multiplication des pains annonce de l'Eucharistie
Le Front National deviendrait le Rassemblement National

Marine Le Pen réélue présidente du Front national avec 100 % des suffrages exprimés

Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, a été réélue présidente du Front national, avec 100 % des suffrages exprimés (on ne saura donc pas combien ne se sont pas exprimés...), à l’issue d’un vote par correspondance dont les résultats ont été proclamés dimanche 11 mars lors du congrès du parti à Lille.

Les militants ont également voté pour élire les 100 membres du nouveau conseil national (ex-comité central), le « parlement » du parti. Bruno Gollnisch et Marie-Christine Arnautu sont parmi les 10 premiers élus. On me dit que parmi ces 100 élus, il faut compter pas moins de 47 catholiques convaincus, ce qui est de bonne augure.

L'évènement de ce congrès fut la présence de Steve Bannon, fondateur de Breitbart et organisateur de la campagne de Donald Trump, qui s'est exprimé en anglais durant une trentaine de minutes :

"Pourquoi vous insultent-ils de racistes, fascistes, xénophobes, homophobes ? Parce qu'ils sont incapables de répondre à la plus simple des questions sociétales que vous leur posez" !

Les résultats de la consultation interne ont été dévoilés hier. La loi Taubira demeure rejetée :

« Une majorité de nos adhérents sont d'accord pour que le mariage reste le contrat d'union d'un homme et d'une femme. »

Avec cette intervention du député Collard :

« À la différence des Républicains qui parlent comme nous mais qui gouvernent comme la gauche, le Front National s'est toujours opposé au mariage homosexuel mais favorable à un PACS amélioré. »

Soutien à la politique familiale :

Défense de la filiation :

Rejet de la GPA :

Rejet de la PMA :

Un bémol : 51% des adhérents avouent être favorables à l'euthanasie...

Parallèlement, l'ancien ministre et député Thierry Mariani a souhaité hier voir sa famille politique entamer des discussions avec le Front national de Marine Le Pen.

"Les Républicains, qui se présentaient comme le parti de la droite et du centre, ne sont plus aujourd’hui que le parti de la droite. Les centristes comme Jean Leonetti, à quelques exceptions près, sont passés chez Macron. Nous n’avons donc plus d’alliés. Il faut en tirer les conséquences et se poser les vraies questions : peut-on arriver au pouvoir tout seuls? Peut-on constituer une majorité sans alliés? La réponse est non. Sans alliés, nous allons rester dans l’opposition pour longtemps. Il est temps de renverser la table. Le Front national a évolué. Regardons si un accord ou un rapprochement sont possibles. Parce que si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir au moins des discussions? Laurent Wauquiez, lui, exclut toute alliance avec le FN… Il ne suffit pas de dire "la droite est de retour" pour que ce soit le cas! Il faut aussi casser le carcan moral et idéologique dans lequel la gauche nous a enfermés. On nous a très longtemps expliqué que tout rapprochement était impossible. A l’époque de Jean-Marie Le Pen, c’était justifié. Aujourd’hui, ça l’est de moins en moins. On nous disait que le FN était raciste et antisémite, et certaines déclarations allaient dans ce sens. Maintenant, il n’y a plus ce genre de déclarations. On nous a dit ensuite que le FN était anti-euro, et aujourd’hui qu’ils ne sont pas fréquentables parce que Marine Le Pen a loupé son débat présidentiel… Soyons sérieux. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir au moins des discussions? Le FN change de nom, ce qui est un signe. C’est le moment de réfléchir à autre chose. François Mitterrand, lui, avait su casser un autre carcan moral pour faire alliance avec le Parti communiste et il avait gagné les élections. On disait alors que les chars soviétiques allaient arriver sur les Champs-Elysées… C’est aussi ridicule que de dire que s’il y avait plus d’élus FN, le fascisme serait à nos portes.

Pensez-vous être entendu à LR?

Les choses évoluent. Les militants se posent la question. Beaucoup font le même constat que moi, mais ce débat reste à ce jour tabou. Laurent Wauquiez fait un bon travail, la droite ose à nouveau s’affirmer en tant que droite, mais si nous restons dans le même canevas, nous sommes voués à l’échec. Il faut un accord entre tous ceux qui veulent qu’il y ait une politique différente en France, qui retrouve les valeurs de la nation. Le FN et Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan sont évidemment de ceux-là. En matière d’immigration, le programme du FN, c’est celui du RPR il y a vingt ans

Qu’est-ce qui différencie encore LR et le FN sur le fond?

Essentiellement le programme économique. En matière d’immigration, le programme du FN, c’est celui du RPR il y a vingt ans.

Le FN est affaibli. Est-ce le moment d’envisager une alliance?

Quand je vois ce qui se passe en Italie, je me dis que certains ont tort d’enterrer un mouvement qui est là depuis plus de trente ans et qui a construit un socle solide d’électeurs. Que cela nous plaise ou non, Marine Le Pen a réuni un électeur sur trois au second tour de la présidentielle.

Commentaires

HS

Si j'ai bien lu, je m'interroge:
- le PACS amélioré, quezaco? La réversion de la pension de retraite qui permet de spolier un peu plus les familles en réduisant le montant des pensions de veufs.ves (sic)? Les avantages du mariage en matière de donations et successions ( franchise de droits) qui réduit la transmission aux parents légitimes?
- pour l'euthanasie: l'ex-FN choisira-t-il la sédation profonde continue ( le silence médiatique ) ou l'euthanasie dite "active" par injection de "fake news" et une "interdiction" balzacienne ?

jerome

Un bémol : 51% des adhérents avouent être favorables à l'euthanasie... Peut être pour les mai 68 ... prions pour leur âmes. .

Bernard Mitjavile

Je ne sais comment ils se débrouillent au FN mais pour l'interprétation du discours de Bannon, ils ont trouvé quelqu'un d'un niveau sensiblement inférieur à ceux d'une réunion internationale de scouts. Enfin,cela donne peut-être un côté sympathique à la réunion même si cela n'est pas très professionnel.

boby

C'est quoi une "interprétation" d'un discours ?

Gégé

@ boby: interpréter ça veut dire traduire, ici de l’anglais au français. Dans ce cas présent, c’est vrai que c’est affligeant

majacquet

" Le FN change de nom, ce qui est un signe " :

Tu nous prend pour des cochons mon lapin ...?
Sentirais-tu le vent tourner ....?

Julien Dampierre

Que ceux qui critiquent l'interprètre du discours de Steeve Bannon nous précisent s'ils étaient présents au Congrès de Lille. Personnellement, j'y étais et je m'étonne des commentaires fielleux à ce sujet à moins que ceci ne soit que la reprise des observations malveillantes diffusées par la presse subventionnée. A deux reprises, Bannon qui marchait de long en large sur l'estrade s'est un peu éloignée de Patricia et elle a du lui demander de se rapprocher pour percevoir ses propos mais en aucun cas, elle n'a fait preuve d'amateurisme.
Ce Congrès a été d'un haut niveau, n'en déplaise à nos ennemis politiques !

Chaussande

En plus de la traduction il y a l’interpretation, Bannon était obligé de couper ses phrases donc il était difficile à l’interprète de deviner le sens de la phrase

boby

d'accord, dans ce cas-là on dit "traduction" pas "interprétation", ce qui permettrait à tous de comprendre....

Tite

"Marine Le Pen, seule candidate à sa succession"... suis-je la seule à en être gênée ?

Cela ne pose de problème à personne ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.