Trappes, le "Molenbeek français"
UE : rapprochement de l’Autriche avec le Groupe de Visegrád

Marlène Schiappa défend "le droit à " l'avortement devant l'ONU et donne 10M€ de plus

Capture d’écran 2018-03-14 à 18.34.43Le secrétaire d’Etat française à l’Egalité, Marlène Schiappa, a prononcé un discours devant l’Assemblée générale de l’ONU à l’occasion d’une conférence sur l’autonomisation des femmes en milieu rural mardi :

« Les populistes et leurs alliés s’adonnent à une remise en cause permanente des droits humains, au premier rang desquels les droits des femmes ». « Paradoxe ultime, parfois, des femmes les incarnent ou les soutiennent »

La France « continuera de défendre partout, toujours, les droits sexuels et reproductifs et l’accès à la contraception ». Marlène Schiappa a souligné que

« à cet égard, la France ne peut que déplorer les décisions de ses alliés historiques la Hongrie, la Pologne, les Etats-Unis d’Amérique… de remettre en cause, plus ou moins directement l’accès à l’avortement ».

« Le choix est le principal droit. Choisir de se marier, de divorcer, de se cultiver, d’avoir des enfants, d’avorter. De créer une entreprise. De se présenter à une élection - d’en gagner, parfois. De passer son permis de conduire. De voyager. De circuler librement. De vivre, tout simplement ».

Tout simplement. Le droit de se présenter à une élection comme le droit de supprimer une vie, celle d'un enfant à naître. Si le choix est le principal droit, je veux changer de ministre et de gouvernement.

Addendum 18h30 - Marlène Schiappa a annoncé 10 millions d’euros supplémentaires (par rapport à combien ?) en faveur de l’initiative She decides, pour les droits sexuels et reproductifs. She decides est l’initiative qu’avait lancée Liliane Ploumen pour contrer la décision de Donald Trump d’interdire le financement des ONG pourvoyeuses d’avortements.

Commentaires

Entrepreneur

C'est fort. Dans le même paragraphe le droit de vivre et d'avorter. Un résumé de la loi du plus fort. C'est à dire l'inverse du droit.

Patricia

Cette femme n'est pas intelligente... elle ne fait que répéter comme un perroquet, les dogmes qu'elle a appris par cœur dès l'enfance ; son père est un responsable franc-maçon.
Cette femme est conditionnée et formatée FM.
Elle parle de liberté de manière récurrente, mais en vérité, elle n'a aucune distance, aucune liberté par rapport à elle-même et à ce qu'elle dit.
- Elle est la gardienne de sa prison intérieure.

Pitch

Moi aussi.
Et changer de système scolaire tant qu'à faire.

scat

le droit le droit le droit

NON !! On n'a pas le "droit" à tout !! et déjà pas le droit de tuer !

Assez de cette société de "droit", société malsaine qui en vient oublier qu'elle a d'abord des devoirs !

Eloïse

A noter que dans ce monde d'invertis, 'les droits reproductifs' ne veulent pas dire les droits de se reproduire. Mais l'inverse. il en est de même avec 'le planning familial' qui en fait est la négation même de la famille.

Les profs de français devraient éclairer les élèves sur ces nouvelles définitions.

EISENMANN

Disposer de son corps , se suicider, se flageller ,pourquoi pas . mais l'avortement c'est le corps de quelqu'un d'autre !

Saint-Plaix

NON Scat!
Il faut utiliser le droit!
Par exemple on pourrait revendiquer, pour madame Schiappa, le droit à se taire...
Enfin c'est juste un exemple...

Myriam

Elle a dit le droit de vivre tout simplement‼️

Bien dit l’enfant a droit de vivre.

Ou alors c est un crime contre l’humanité
Madame!

La femme se donnerait le droit de tuer????

Stephe

L'apologie du crime. On voit là les ravages de l'absence d'éducation et un bel exemple du retour à la barbarie antique avant NSJC.

gaudete

la nazillon de service devant l'ONU, une succursale bien ancrée dans ce qui fut les années les plus sombres de l'histoire.

Christiane

À Patricia (14 mar 2018 14:13:28)
Il ne faut pas lui en vouloir. Elle est prisonnière, comme tous les maçons, des pressions et manipulations par les très hauts grades. C'est sa façon à elle d'essayer de gagner des galons, d'obtenir « une augmentation de salaire » (être cooptée à un grade supérieur). Ce qui en politique (où ailleurs) assure sa carrière. Malheur à elle si elle ne se mettait pas « à l'ordre ».
Vous savez bien, Patricia, qu'il n'y a aucune liberté réelle dans les loges ; que tout y est formel et pure illusion.

Hiram

À scat | 14 mar 2018 14:38:48
Lorsqu'on est un initié, un « élu », bref un übermensch, on a tous les droits, y compris celui de tuer. Lorsqu'il s'agit de venger la mort d'Hiram, tuer le traître devient un devoir. Les sous-hommes n'ont pas droit à la vie.

ohlala

pas de droit sans responsabilité, on a surtout des devoirs!
aux femmes et aux hommes d'assumer leurs actes!

la liberté ce ne sont des droits!

Nostradamus

@ entrepereneur
Le maçonnerie n'est pas à une contradiction près. L'embrouille et le rideau de fumée est leur principal mode de fonctionnement.

Antoine de Lisbonne

"De vivre, tout simplement" dit-elle ?

Mais droit refusé à ceux et celles à qui elle le dénie. Hypocrite !

Michel

La confusion mentale qui consiste à soutenir un principe et son contraire est une des marques spécifiques des politiciens, et plus spécialement des politiciens de gauche : cette tête vide de Schiappa ne sort pas du lot !

HAËNTJENS

Madame,

Avortement = Supprimer la vie = Assassinat!

C.B.

Tiens, elle qui choisit de mettre ses enfants ailleurs que dans une école publique, ne revendique pas cela comme un droit? Comme c'est étrange...

Patricia

Merci Christiane pour votre réponse.
J'ai bien compris comment cela fonctionnait dans leur système clos FM...
Je ne lui en veux pas en tant que personne, je ne fais que décrire ce qu'il me paraît évident.
Il faut lui souhaiter qu'elle se réveille, c'est certain... mais pour le moment, elle n'en demeure pas moins dangereuse dans les faits.
Comme tous les gens qui n'ont aucune liberté intérieure, et donc aucune distance, ils peuvent être violents s'ils sont acculés face à la réalité.
Bonne soirée!

Dominique

Mon prof* d'immunologie qui est enseignant-chercheur dans une grande université française nous a dit et réitèré par deux fois que les scientifiques ont découvert que le système immunitaire ne reconnaît pas le foetus, c'est à dire qu'il ne reconnaît pas les cellules de ce dernier comme faisant partie du "soi". Ainsi, il considère l'embryon commme un corps étranger mais il y a quand même une tolérance maternelle (c'est heureux !) vis à vis de ce dernier.
Donc féministes, un argument de plus en faveur que non, votre corps ne vous appartient pas !

J'ai pas eu le temps de faire des recherches poussées mais on doit trouver des choses intéressantes à ce sujet.

Dominique

Note : *et pourtant, on ne peut pas dire qu'il soit contre l'avortement de façon très certaine

Irishman

Complètement délirant... Un sommet de stupidité, de mépris envers les plus petits, de soumission absolue envers les forces de l'argent et du Mal !

Une honte pour une représentante de la France ! Mais il n'y a rien d'étonnant à cela... Quasiment tous nos hauts responsables, dans tous les domaines, sont complètement "à l'ouest", puisqu'ayant grandi dans une société sans repères ni limites !

Une telle attitude me révolte au plus haut point ! Cette "femme" se comporte en bon élève de ses maîtres nazis, qui veulent éliminer les faibles et ceux qui ne sont pas conformes à leurs délires !

John-Paul

A Dominique | 14 mar 2018 23:53:00
Tout à fait exact, Dominique, dès la conception l'embryon est immunologiquement différent de sa mère et de son père. Dès la fécondation il a ses caractéristiques génétiques et immunologiques propres, qui s'exprimeront diversement au cours de son développement. C'est « un corps étranger ». Pour ne pas être rejeté comme tel, il doit dès les premières heures de la conception « prendre le contrôle » du système immunitaire de sa mère.
L'ovule est seulement fécondable pendant 24 heures (au maximum) après l'ovulation. La fécondation se fait dans l'ampoule tubaire, la partie « haute » de la la trompe. Après cinq jour il arrive à l'ostium tubaire (jonction trompe/matrice). La nidation se fait au septième jour, et le développement ne se poursuivra que si, et seulement si, pendant la période préimplantatoire le système immunitaire maternel a été correctement et suffisamment modifié par l'embryon.

John-Paul

A Dominique en complément de ma note précédente.
L'étude des mécanismes de l'interaction embryo-maternelle et de l'échange des signaux préimplantatoire est captivante et en plein développement. De nombreuses recherches (et même des thèses entières) y sont consacrées.
Cette interaction se fait par l'intermédiaire de différents facteurs, cytokines, interleukines (Il 1 α et β), etc. ; s'exprimant séquentiellement, selon une chronologie (préimplantatoire) stricte.
Faites une recherche avec (entre autre) CSF, EGF et surtout LIF (Leucemia Inhibitory Factor) qui signe précocement une grossesse avant la nidation.
Le « corps » embryonnaire est définitivement différent du corps de la mère. Il n'est pas une « tumeur » qui a en général le génome de l'hôte (éventuellement légèrement modifié).
Je voudrais encore ajouter que au vingtième jour de son existence un « cœur » commence à battre dans l'embryon, faisant circuler un sang propre différent de celui de la mère. (cela correspond à une semaine de retard de règle).
Oui l'embryon est dès la fécondation un être humain différent de la mère. Ce n'est ni de la philosophie ni du droit, c'est un fait observable.

Shimon

A Irishman
« Complètement délirant... Un sommet de stupidité, de mépris envers les plus petits, de soumission absolue envers les forces de l'argent et du Mal ! » Bravo, clairement vu et exprimé.
C'est le règne absolu du désir et de l'égocentrisme. Mais l'homme n'existe que en relation avec l'autre qui le fonde. Nier l'autre, c'est se nier soi-même. Triste existentialisme pour qui « l'enfer c'est les autres », et qui exclu l'amour qui est toujours un don. Et seul l'amour donne un sens à la vie.

Lévi

A Irishman.
Vous me renvoyez à cette horrible vision des camps où des hommes déclarés sous-hommes étaient déchiquetés et torturés dans des expériences « utiles » à un übermensch rêvé et irréel. La poursuite illusoire de toute puissance en détruisant l'autre.

Dominique

@John Paul : Merci à toi pour ces explications. Je vais voir ça de plus près désormais ;-)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.