Le directeur général de Valeurs Actuelles Yves de Kerdrel pourrait être licencié
C’est arrivé un 30 avril…

La campagne d'Emmanuel Macron a bénéficié de cadeaux

LogoLa Commission nationale des comptes de campagnes et des financements politiques (CNCCFP) a relevé les promotions "d’un pourcentage anormalement élevé" de la part de la société GL Events, à qui Emmanuel Macron a loué plusieurs salles lors de ses meetings de campagne. Son patron, Olivier Ginon, est un proche de Gérard Collomb qu’il a côtoyé à Lyon.

La note du meeting du 10 décembre 2016 à la porte de Versailles a chuté de 9000 euros : certaines prestations ont été rabotées à -30%, -50%, voire carrément offertes. Ces ristournes aurait déjà démarré lors du meeting de la Mutualité le 12 juillet 2016. La location avait été offerte au candidat qui venait de lancer En Marche !. Le lendemain, la facture est abaissée de 15000 euros. Le patron de l’événementiel Olivier Ginon explique qu’il s’agit d’une "négociation commerciale habituelle". La commission a retenu cette justification. Selon Mediapart, François Fillon, qui travaillait avec la même société, n’aurait pas eu droit à de telles ristournes...

Gérard Collomb assure de son côté qu’il n’est pas intervenu dans les négociations tarifaires avec l’entreprise. Même discours du côté d’Olivier Ginon. Mediapart soulève que ces relations privilégiées entre Emmanuel Macron et GL Events durent depuis 2015, où, encore ministre de l’Economie, ce dernier avait proposé à Olivier Ginon d’animer un "comité stratégique de filière" censé proposer un contrat stratégique à la veille de l’organisation de l’Euro 2016 et de la candidature de Paris à l’organisation des JO 2024.

Selon le socialiste Jean-François Debat :

Commentaires

jerome

Pas de soucis je vais declarer 9000 et 15000 sur la feuille d imposition... merci pour les informations
C'est meilleur que la loi pinel ...

az

Je croyais qu'Emmanuel, soucieux d’exemplarité, finançait la quasi-totalité de ses frais personnels, nous expliquent les médias ?

Catherine

Si ces ristournes sont avérées, il faudra procéder comme l'a fait la presse de l'oligarchie avec Fillon et Marine ; c'est à dire revenir sur ce sujet quotidiennement et à longueur de journée jusqu'à ce que l'objectif soit atteint.

gaudete

puisque c'est interdit qu'attend t-on pour virer cet usurpateur?

bébert

C'est ignoble campagne de dénigrement.Tout le monde sait que le seul qui a fraudé c'est François Fillon voyons
(je parle avec ironie, je suis obligé de préciser hélas)

Letalle

Ce n’est pas la première fois, et Roland Dumas président du Conseil Constitutionnel, composé de sages ou de singes,selon que vous serez puissant ou misérable, en sait de quoi il en retourne : la loi sur le financement de la campagne des candidats, c’est pour amuser la galerie parce que tenez vous bien, elle n’est pas appliquée et ne le sera jamais...sauf dans l’improbable victoire de Marion Maréchal Le Pen.

Meltoisan

Comme dit l'autre : On a les preuves ...

Cosaque


Mais rassurez-vous le quotidien de droaate Le Figaro nous apprend aujourd'hui que Monsieur paie lui même «du dentifrice jusqu'aux croquettes de Nemo» !

Les petits cadeaux illégaux ça ne les intéresse pas nos merdias ?

Stephe

"Contrôle des comptes de campagne"
Mais depuis la Mitterrandie au pouvoir chacun sait que c'est une vaste fumisterie.
On peut même commencer à se poser des questions sur les résultats des élections car quant on commence à tricher on ne s'arrête pas.

jejomau

Mais je croyais que c'était illégal ? Et je croyais aussi que les journaleux s'attaquaient à la corruption ?

Aurélien D'Haussy

Les élections seraient truquées ? Sans blague.

SYLVAIN

bon, c'est maintenant officiel.
et maintenant ?
Impeachment" : vers une destitution de MACRON


https://www.publicsenat.fr/lcp/politique/destitution-chef-etat-senat-va-finir-travail-690878

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.