Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Edouard Philippe trouve une mission pour Dominique Voynet
Les journalistes ont trouvé un nouveau marronnier

Le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes veut constitutionnaliser l'avortement

Arton1322-74ff0Le Haut Conseil à l’Égalité a remis ce jour à François de Rugy, Président de l’Assemblée nationale, son Avis relatif à la révision constitutionnelle : « Pour une Constitution garante de l’égalité femmes-hommes » - sujet dont le Haut Conseil à l’Egalité s’est autosaisi, après l’annonce par le Président de la République devant le Congrès le 3 juillet 2017.

Si la Constitution en vigueur ne fait pas obstacle à l’égalité femmes-hommes, elle n’en est pas la garante absolue, ni la pierre fondatrice, et porte encore les traces de siècles [sic] d’exclusion des femmes de la citoyenneté. Aussi le Haut Conseil formule 9 recommandations visant à :

1. Rendre visible et explicite l’égalité femmes-hommes au cœur de la Constitution : en consacrant l’égalité de tou.te.s [sic] les citoyens et les citoyennes devant la loi « sans distinction de sexe », comme c’est le cas pour l’origine ou la religion ; en usant du féminin à égalité avec le masculin et notamment en remplaçant l’expression « Droits de l’homme » par « droits humains ».

2. Empêcher d’éventuels reculs et permettre de nouvelles avancées dans la réalité :

. Concernant le partage du pouvoir à égalité entre les femmes et les hommes :
> En garantissant (plutôt que favorisant) l’égal accès aux mandats électoraux et aux fonctions électives, ainsi qu’en précisant que toutes les nominations prévues par la Constitution le sont en nombre égal de femmes et d’hommes (telles que celles du Gouvernement, du Conseil Constitutionnel, des préfet.e.s ou des ambassadeurs et ambassadrices) ;
> En limitant le cumul des mandats à 2 mandats concomitants et 3x3 mandats dans le temps parmi lesquels 3 mandats de à la tête d’un exécutif local ; 3 mandats de membres d’un exécutif local, hors tête de l’exécutif ; 3 mandats parlementaires.

. Concernant trois droits fondamentaux nouveaux, en reconnaissant dans la Constitution :
> Le droit à la contraception et à l’avortement ;
> Le droit à une vie sans violence sexiste et sexuelle ;
> Le droit de bénéficier à égalité des financements publics de l’Etat et des collectivités territoriales.

Dans son avis, le HCE s'en prend à la Pologne, aux Etats-Unis et aux Survivants (page 19) :

Capture

Commentaires

gaudete

aux fous lâchez les chiens, de vrais tarés, il n'y a pas d'autre mot

florilège

Ils sont pour l'égalité à tout crin, sauf si cet homme ou si cette femme est un tout-petit être sans défense.

Willy

Tout le monde devrait avoir le droit à l'avortement ! Cela fait partie des droits de l'homme. Et pour que cette égalité soit effective, on devrait la proposer bien avant la naissance. En fait, on faudrait avorter tout le monde et non pas que 220 000 par an en France. Car c'est particulièrement injuste ! Pourquoi en faire bénéficier qu'à 220 000 ? Il faut absolument organiser une manifestation pour que chaque être humain puisse être avorté avant sa naissance.

De plus, cela fait une pierre deux coups, puisque toujours par esprit d'égalité, on offre en même temps l'euthanasie à tous.

Vivement que cela soit dans la constitution européenne.

C.B.

1) Autrefois, du temps qu'il n'y avait pas de "Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes", on n'aurait pas écrit "en consacrant l’égalité de tou.te.s [sic] les citoyens et les citoyennes devant la loi" mais, selon les normes habituelles de la courtoisie "en consacrant l’égalité de toutes les citoyennes et de tous les citoyens devant la loi". Quand l'éducation se faisait principalement en famille, les hommes étaient éduqués à la galanterie.
Au secours, Madame la baronne Staffe! À moi, Madame la comtesse de Bassanville! À l'aide, Monsieur [le Préfet] Gandouin!
2) Pour les non-latinistes (car pour les latinistes, "homme" peut tout autant s'interpréter comme "homo" que comme "vir"), si "les droits de l'homme" devient une expression incompréhensible, il est fautif de vouloir utiliser l'expression "droits humains" alors qu'il s'agit des "droits des êtres humains".
Au secours, l'Académie française!
3) "le droit à la contraception et à l’avortement" est une aberration: c'est la reconnaissance du droit du mâle à jouir sans entrave en imposant à sa partenaire d'ingurgiter à jet continu des produits toxiques et déréglant l'équilibre des autres espèces animales (rejets d'hormones dans les eaux usées, qui perturbent la reproduction des poissons, entre autres)
Au secours, Monsieur Hulot!

Grégoire

Les FM perdent du terrain et le sentent. Ils veulent préparent des armes aux magistrats pour qu'après leur défaite, la reconquête soit aussi difficile que possible.
Mais le jour où les médias (dûment réordonnés) expliqueront aux français ce qu'il y a vraiment derrière l'IVG, le changement de constitution ne sera qu'un détail...

Elda

Ignoble mais on n'a pas encore touché le fond. Certaines prophéties ou révélations privées en attestent...

Saint-Plaix

En fait le premier problème du Haut Machin est évidement d'instaurer - au nom de l'égalité Homme/femme - la reconnaissance du droit des hommes à l'avortement...
Là, il paraît - selon certains - qu'il y aurait un problème...

Stephe

Combat d'arrière garde, car, et ils le prouvent une constitution ça se change, c'est même une marotte républicaine.

Gipsy

Et si on avorte le foetus parce que c'est une fille ? On ne pourra plus dire que c'est sexiste ?

lève-toi

Le Haut Con seil devra rendre compte à la mort de ses membres, finie l'amitié entre crapules et criminels, seuls restent le repentir et le changement de vie. ETERNITE ..........

jacky.a

Le Haut conseil à l'égalité....
veut constitutionnaliser l'avortement...

Constitutionnaliser?
2018....L'Avortement...
2019....L'Eutanasie...
2020....Drogue...
2021....Le Sexe...
2022....Le Canibalisme...
Ce sera une Constitution Anthropofhage....
La barbarie de retour...
avec l'endocannibalisme funéraire....
et le retour de la maladie de kuru....
ce n'est plus la décadence de l'humanité...
c'est l'extinction de la race humaine,
Plus décoiffant que l'extinction nucléaire!

"Alors, dans l'absolu que l'Être a pour milieu,
On entendit sortir des profondeurs du Verbe
Ce mot qui, sur le front du jeune ange superbe
Encor vague et flottant dans la vaste clarté,
Fit tout à coup éclore un astre : - Liberté !"
Victor Hugo - La plume de Satan

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.