Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La CEDH a autorisé l'expulsion de l’imam salafiste de Marseille
Echec de la fausse nouvelle sordide utilisant la dépouille d'Arnaud Beltrame pour diaboliser le FN

Un diplomate ivoirien décédé après avoir fait l’objet de fortes pressions suite à un vote sur la Syrie

Lu sur Jeune Afrique :

4033881646.964"Les causes exactes de la mort de l’ambassadeur ivoirien aux Nations unies, survenue mercredi, ne sont pas encore connues, mais selon des sources diplomatiques, son décès fait « suite à un malaise » il y a deux jours. Depuis, Bernard Tanoh-Boutchoue était hospitalisé à New-York.

Le diplomate avait été rappelé pour consultation, il y a trois semaines, par le ministre des affaires étrangères ivoirien. Un vote de la Côte d’Ivoire, membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, sur la Syrie avait en effet fait polémique. Le 19 mars, sous la pression des représentants chinois aux Nations unies, Bernard Tanoh-Boutchoue a décidé à la dernière minute de s’abstenir, empêchant ainsi l’audition d’un exposé sur la situation des droits de l’homme en Syrie.

Le diplomate obéissait ainsi aux instructions de Marcel Amon Tanoh, le ministre ivoirien des Affaires étrangères. Mais son vote a provoqué l’ire de la France, qui s’en est plainte par la voix de François Delattre, son ambassadeur à l’ONU, auprès d’Hamed Bakayoko, le ministre ivoirien de la Défense, présent à New York du 23 mars au 2 avril.

Paris avait apporté un soutien décisif à la candidature de la Côte d’Ivoire lors de son élection, en juin 2017, comme membre non permanent du Conseil de sécurité. Le 9 avril, une réunion a eu lieu à Abidjan entre Alcide Djédjé et des diplomates français, britanniques et américains. Le directeur général des relations multilatérales au ministère des Affaires étrangères a plaidé le « malentendu ». Selon plusieurs sources, cette affaire avait « affecté » Bernard Tanoh-Boutchoue."

Commentaires

Exupéry

Comment ? La France macronienne se plaint d'un vote Ivoirien au Conseil de Sécurité de l'ONU. ?
Quelle attitude bassement "colonialiste", au plus mauvais sens du terme !!

Gautier

Donc en gros, on vous aide à entrer à l´ONU mais vous, vous votez comme nous ! C’es un très bel exemple démocratique !!!

Thierry

Ce système de pression suite à un vote sur la Syrie risque aussi d'avoir lieu avec l'OIAC.

John Bolton, l’ancien fonctionnaire néo-con de l’administration Bush, devenu expert de Fox News, que Trump a récemment choisi comme conseiller en matière de sécurité nationale, fait partie de ces hommes adeptes du chantage. « C’est un tyran », pour José Bustani, diplomate brésilien à la retraite et ancien chef de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC). Au début de 2002, un an avant l’invasion de l’Irak, l’administration Bush par le biais de Bolton, exerça une pression intense sur Bustani pour qu’il démissionne de son poste de directeur général de l’OIAC, en dépit du fait qu’il avait été réélu à l’unanimité à la tête de l’organe des 145 nations deux ans plus tôt. Sa transgression ? Vouloir négocier avec l’Irak de Saddam Hussein pour permettre aux inspecteurs en désarmement de l’OIAC d’effectuer des visites inopinées dans ce pays. « Cheney veut que vous partiez. Vous avez 24 heures pour quitter l’organisation, et si vous ne vous conformez pas à cette décision de Washington, nous avons des moyens de riposter contre vous. Nous savons où vivent vos enfants. Vous avez deux fils à New York. » lui dit Boston. Quelques semaines plus tard, Bustani se faisait virer :
https://www.nytimes.com/2013/10/14/world/to-ousted-boss-arms-watchdog-was-seen-as-an-obstacle-in-iraq.html?ref=oembed

Christian Westermann, l’ancien analyste en chef des armes biologiques au Département d’État qui avait refusé de signer un discours accusant Cuba de posséder un programme secret d’armes biologiques , avait été de même « réprimandé » par Bolton, qui « a alors essayé de le faire partir ». Melody Townsel, ex-entrepreneur de l’Agence des États-Unis pour le développement international, a déclaré avoir été elle aussi harcelée par Bolton, lors d’une visite au Kirghizistan en 1994 : « M. Bolton m’a poursuivi dans les couloirs d’un hôtel russe, en me jetant des objets, en poussant des lettres de menaces sous ma porte, en se comportant comme un fou. »

Maintenant qu’il est devenu conseiller à la sécurité nationale de Trump, cela lui donne des moyens d’influence importants, c’est à dire de continuer les guerres actuelles au bénéfice d’Israël. On comprend pourquoi pour Bustani, sa nomination est un désastre pour le monde :
https://www.youtube.com/watch?v=SGcf28JmJMo

Bref, les pays des droits de l'homme ont un point commun avec ceux juifs ou musulmans : le mensonge fait partie de leur pain quotidien. (taqiya) Car si le Dieu chrétien interdit le mensonge, l'homme-dieu par contre peut se le permettre.

Sophie

A noter que les Chinois, s'ils ont tout de même voté contre l'attaque en Syrie à l'ONU, ils n'ont pas cherché à se déployer en Méditerranée pour faire pression, mais dans le détroit de Taïwan.

La semaine dernière, autour de 10 000 aviateurs et marins chinois participaient à une démonstration de force massive. Une manière de dire à la dite "communauté internationale" (qui ne comprend que les pays soumis à l'Otan) qu'ils sont prêts à attaquer si besoin est.
http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20180418-chine

Florian

Les pressions se font aussi auprès des artistes.


L'un des fondateurs du groupe Pink Floyd, Roger Waters, a osé s'affirmer contre les frappes de l'Otan et contre les Casques blancs malgré que ces derniers aient osé lui proposer une collaboration avec eux comme ils l'avaient déjà fait avec George Clooney, Aziz Ansari, Ben Affleck, Justin Timberlake et le groupe Coldplay.

D'autre part, un reporter photographe français, qui s’était présenté comme un «militant» des «Casques blancs», lui avait demandé de l’inviter sur scène lors de son concert le 13 avril à Barcelone pour qu’il puisse adresser un message aux enfants syriens. Heureusement, il n'est pas tombé dans le piège de cette manipulation étatique.
https://www.youtube.com/embed/_r2s9ppgCGA

D'autres artistes sont moins regardant avec leur conscience ! S'ils veulent passer sur les ondes mainstream, ils sont obligés de se plier à la doxa dominante.

Edgar Tirol

Donc en fait, la France a assassiné un diplomate ivoirien, c'est ça qu'il faut comprendre ?

Eh bien moi je dis, avec Sergueï Skripal et sa fille que la Russie a tenté d'assassiner, ça fait un partout et balle au centre.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.