Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Loi sur les fausses nouvelles : la Pravda pour tous
Pourquoi les femmes sont de plus en plus touchées par la sclérose en plaques

Commentaires

Michael Jeaubelaux

Il a déjà été présenté au TJG à Lyon...

Michael Jeaubelaux

les parents et les élèves sont pris en otages et ne peuvent pas légalement refuser d'aller voir ce spectacle! Le droit à l'endoctrinement et au viol des consciences est un droit absolu!

Michael Jeaubelaux

Cf Vigi-Gender

http://www.vigi-gender.fr/frere-princesse-piece-gender.php

http://www.vigi-gender.fr/mon-frere-ma-princesse-cest-reparti.php

Exupéry

Immonde prosélytisme de la perversité.
Quand comprendrons nous que le règne de Satan progresse à une vitesse jamais vue, et qu'une éventuelle "union des droites" (même si elle est souhaitable) n'y changera pas grand'chose.
C'est au niveau spirituel que de joue l'essentiel, et malheureusement, nombre de "gens d'église" jouent très mollement, sans compter ceux qui jouent pour la partie adverse !

estebe

ce sont des totalitaires qui transposent leur fantasme débile sur des innocents.

Lamentable.

Scott

Après la pièce, il suffit de passer derrière en expliquant pourquoi un enfant est mal dans sa peau et veut changer de sexe.

On peut prendre aussi l'exemple de la couleur de peau ! Pourquoi certains se la font-ils blanchir ? Mais l'inverse existe ! En occident il est bien vu d'être bronzé, signe d'être allé en vacances, alors qu'ailleurs, c'est la preuve d'une vie campagnarde.

Michael Jackson par contre fut accusé à tort de s'être fait blanchir la peau :
https://www.youtube.com/watch?v=zucuJmZR6Mg

Oh!

Exupery,

Quant à moi, il me semble que le règne de l'ennemi des hommes est toujours le même, c'est à dire total sur ce monde, le Christ ne lui refuse pas le titre de prince de ce monde d'ailleurs, dire qu'il augmente n'est donc pas très objectif. tout aussi objectif est aussi le règne venant du prince de la paix, dont le royaume est déjà présent ici et maintenant, mais qui ne se laisse pas observer.

il faut constater les variations tactiques, mais ne pas s'en faire non plus un monument, sinon on n'est pas du bon côté, et sous couvert de les dénoncer on flatte les ténèbres.

vivre dans une société de pécheurs invétérés n'a jamais été une sinécure, si des pervers trouvent le moyen d'avancer leurs pions, c'est qu'il y avait déjà des failles dans la défense de l'échiquier.

les gens qui ont des problèmes d'identité sexuelles, cela existe depuis fort longtemps, mais en général on les passe par prétérition, on s'en moque, et ils servent de repoussoir pour fédérer une entente entre personnes de tous bords, grâce au rejet commun de ce qui fait peur.

ces gens sont une extrême minorité dans une minorité extrême, mais ils existent, et c'est le manque de charité surnaturelle à leur égard qui fait la force des mauvais qui les instrumentalisent à leur seul bénéfice.

au lieu de distinguer les problèmes, on fait sien l'amalgame que font tous les marxisants soucieux de trouver à la lutte de nouveaux fronts, et on confond un trouble réel avec ce qui lui semble si proche, l'homosexualisme.

voilà l'origine de la machine de guerre que des enfants doivent subir ou affronter lorsqu'on les met dans les écoles de sans-Dieu: un manque à la charité exploité par le marxisme culturel endémique.

si l'on veut que la stérilisation, la déféminisation et la dévirilisation de nos générations ne soit pas complète d'ici à trente ans, il faut que les souffrances dues aux désordres de la fonction sexuelle ne soient plus la chasse gardée de viragos et de m'as-tu-vus confiant dans leurs certitudes soixante-huitardes, d'êtres le camp du bien, mais celui de toute personne catholiques et soucieuse réellement de son prochain.

il faut muscler les leçons que les parents donnent ou font donner à leurs enfants par des prêtres et des gens compétant, pour déminer à l'avance l'idéologie de mort et il faut que la connaissance de la psychologie humaine et des troubles psychiques ou physiques possibles dépasse enfin le niveau des blagues salaces et des pruderies muettes et puritaines, pour atteindre au niveau du QI, au moins la ligne de flottaison.

Sinon nos enfants ou nous même finiront par croire, puisque vivants dans une nef des fous, que nous sommes tous des invertis et que la stérilité du pays en fait non un désert humain à conquérir, mais un pays de cocagne.

Le Forez

Une bonne raison de dormir ou de lire la Bible sur son smartphone .

Exupéry

@ Oh!
Il est évident que le pouvoir de Satan ne date pas d'aujourd'hui, mais le nombre de ses prosélytes s'est fortement accru et ils utilisent avec efficacité les médias modernes. Comparez, par exemple les facilités différentielles avec lesquelles un enfant pré-pubère pouvait être pollué par la pornographie lourde:
-1°) Avant la 1ère Guerre Mondiale (quelques revues vendues sous le manteau et inaccessibles pour un enfant (il fallait être un pervers-né comme Trotski pour s'en repaître!).
-2°) Après la 2de Guerre mondiales (émissions radio peu suggestives, revues porno "modérées" interdites de vente aux mineurs. L'Ecole publique est un barrage efficace.
-3°) Actuellement. Ce que l'on apprend à l'école (mixte) se combine avec les pires immondices lesquelles sont, dans la plupart des cas, accessibles en quelques clics sur les portables. Ceux qui n'ont pas de portable regardent ceux des autres (cela peut arriver même dans des écoles catholiques), sans parler de la télévision, etc.
Grâce aux médias, le marigot de l'obsession sexuelle est devenue un fleuve, un tsunami.
Dès les années 95, un psychiatre (C. Chiland, Pr. Univ. Paris-Descartes) avait noté une forte recrudescence de patients souhaitant changer de sexe... après chaque émission TV traitant de cette transgression exhibée. Partout, les pratiques LGBTQI..., l'avortement, la drogue, l'"eu"thanasie montent en flèche.
La puissance de l'Ennemi n'a pas besoin d'augmenter, il suffit simplement que de plus en plus de personnes le trouvent jouissif, séduisant.
De toute façon, l'érotisation de la société a déjà avancé l'âge de la puberté, ce qui ne favorise pas le QI (Dr G. Olivier Pr d'Anthropologie, Univ. Paris).

nicole

Moi, il me semble que, si j'assistais à cette pièce, je serais prise d'un immense fou-rire..

Irishman

Moi, j'essaierai de faire en sorte que cette "pièce" ne puisse plus être jouée...

Il ne faut pas atteindre à l'intégrité des personnes (ces cinglés n'attendent que ça ), mais essayer de procéder à des sabotages, dénoncer le ou les enseignants "kollabos"...

Si 20, 30 ou 50 parents font du foin, ça peut faire réfléchir les indécis et les naïfs !

Le Forez

A Nicole , comme moi , quand j ai ete voir la cage aux folles , au theatre . Quelle bonne rigolade , ça detend les zygomatiques et ça enerverait le corps enseignant, qui repliquerait , par reflexe plus que par reflexion de la façon suivante : " ce n est pas tres intelligent de rire de cette problématique."
De là , nous pourrions leur retorquer que leur idéologie n est pas marqué non plus du sceau de l intelligence.
Une petite anecdote vecue : je ne sais pas s il voulait devenir une fille mais mon frere dans les premiers mois de sa vie etait habillé par ma mere comme une petite poupée , robe , cheveux dans des elastiques etc... Aujourd hui il est sous off chez les chasseurs alpins , aime le rugby ( supporte l ASM , moi itou) et est bien marié avec.....une femme et lui a fait deux beaux gamins. Comme quoi ! Marre de ces cons d ideologues anti chretiens car c est bien là le noeud du problème , imposer l inversion de nos valeurs .
Sinon ,en rire , dormir en ronflant durant la seance ou regarder sur son smartphone des textes plus chretiens . Pour paraphraser et detourner les paroles d un chanteur , avide des grands espaces , qui en est mort , l ecole publique a fait de moi un ennemi de la république et je l en remercie tous les jours.

Oh!

Exupery,

il me parait évident que la perversité n'a jamais manqué de relais, mais à présent elle est sans fausse-honte.
il n'est pas sûr qu'auparavant la perversion existait moins, elle prenait d'autres chemins. Travaillez la question des techniques de manipulation utilisées par les sociopathes et les psychopathes, et vous verrez que l'ampleur du problème dépasse de loin celui de la subvention et de l'école, puisque ces stratagèmes sont aussi anciens que le péché, et jouent à plein sans que les gens puissent les arrêter, à moins de vanner complètement les méchants en question. en réalité il y a accélération, mais pas saut qualitatif, le prince de ce monde c'est l'ennemi des hommes, et nous avons tous à faire face à très forte partie, quel que soit l'époque, seules les tactiques changent. il n'y a pas de c'était plus facile avant, mais plutôt: ce ne sont plus les mêmes qui sont protégés par la providence.


Madame collete chiland est très connue sur ces sujets, et sa remarque fait réfléchir, cependant cette recrudescence peut aussi être le symptôme d'autre chose que de la suprématie du bourrage de crâne et du scandale que sont ces choses. une personne qui a des problèmes pas seulement affectifs ou de modèle humain, une personne intersexuée pourra aussi décider de passer le pas et suivre l'exemple donné dans ces "reportages", et campagne lgbt ou pas elle avait ce problème avant et elle l'aura après.
nous ne savons rien de l'impact des produits chimiques présents, et la prépondérances des cas d'intersexualité (chimérisme etc), toujours divers, n'est pas connue, puisque les premiers intéressés n'ont aucun intérêt socialement à venir le dire sur un plateau télé, à leur coiffeur, ou même à monsieur le curé. car contrairement aux simplification manichéenne l'intersexualité ne se borne pas une malformation génitale remarquable à tous coups dès la naissance.

la remarque de madame chiland, marque un changement, mais est-ce simplement des gens qui vont succomber aux sirènes de l'industrie du transsexualisme (qui fabrique des eunuques client captif aussi bien avec des gens malheureux sans problèmes physiques ou physiologiques, qu'avec des gens dont l'identité sexuelle est un problème massif, d'ordre psychologique ou physiologique), ou des gens qui ont un problème que personne (homosexualistes, ou non) ne souhaite regarder en face, parce qu'il fait peur.

ce que dit madame Chiland est un indice de preuve, pas une preuve de quoi que ce soit, pour ce faire, il faut en bonne analyse, recouper ce fait avec d'autres.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.