Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Les climato-sceptiques plus respectueux de la nature que les réchauffistes
La stratégie d'Emmanuel Macron consiste à n’accepter face à lui qu’une seule opposition : l’extrême gauche

L’élection d’Emmanuel Macron n’a provoqué aucun sursaut démographique

D'Alain Paillard et Jacques Bichot dans les 4 Vérités :

Capture d’écran 2018-05-08 à 16.44.01"La réussite (ou l’échec) d’un président de la République est souvent mesurée à l’aune de l'évolution d'indicateurs économiques: PIB, chômage, niveau de vie, investissements des entreprises, finances publiques, etc. Des indicateurs plus « sociaux » sont également utilisés: taux de criminalité et de délinquance, taux de pauvreté, indices d’inégalité de revenus, classements internationaux en matière de performances scolaires, et ainsi de suite. Et, bien entendu, des enquêtes d’opinion sont menées en grand nombre sur l’action et la personne du Président.

En revanche, il n’entre absolument pas dans les habitudes de recourir à un indicateur démographique. Ceci est regrettable pour au moins deux raisons.

La première est l’importance de la démographie, et particulièrement des naissances: c’est d’elles que dépend, au premier chef, l’avenir à long terme de notre pays. À la Libération, le général de Gaulle a très justement lancé un avertissement : s’il devait s’avérer, malgré la victoire, que la natalité reste faible,insuffisante pour assurer le renouvellement des générations, « la France ne serait plus qu’une grande lumière qui s’éteint ». Et, de fait, si la France a retrouvé une place honorable dans le concert des nations, c’est bien, dans une large mesure, parce que les « trente glorieuses » ont été pour notre pays une période de forte natalité.

La seconde raison qui pousse à recourir aux données démographiques, c’est que la « mise en route» des futurs citoyens est un indicateur important de confiance dans l’avenir, et donc dans les personnes qui gouvernent le pays.

D’un point de vue objectif, si la vitalité démographique n’est pas retenue comme l’un des critères de réussite de nos gouvernants, alors il n’y a pas davantage de raison de prendre comme critère la production ou l’investissement. Non seulement l’homme est plus important que les biens et services, mais il est vrai aussi que, pour ce qui est du futur à long terme de la production, l’investissement dans la jeunesse est le plus décisif de tous les investissements.

Les naissances de mars 2018 fournissent un tout premier test démographique de la présidence Macron. La naissance d’un enfant survient en moyenne 9 mois après sa conception. Emmanuel Macron ayant été élu le 7 mai 2017, le nombre des naissances du mois de mars 2018, qui correspondent aux conceptions réalisées en juin 2017, constitue la première information disponible pour apprécier, sinon l’action de nos dirigeants, du moins l’impact que leur accession aux postes de commande a eu sur le moral des couples en âge de procréer.

L’INSEE fournissant généralement le nombre des naissances du mois N à la n du mois N+1, du moins pour la France métropolitaine, le chiffre du mois de mars vient d’être publié: 56300 naissances vivantes. Ce test est négatif: l’élection d’Emmanuel Macron n’a provoqué aucun sursaut démographique. En effet, l’orientation baissière perdure et s’accentue. Cette baisse a débuté en 2010, et s’est accélérée en 2015. Depuis quelques mois, une nouvelle accélération de la baisse en cours, est particulièrement visible, comme le montre ce tableau:

Capture d’écran 2018-05-08 à 16.42.09

Durant les 6 derniers mois, la chute du nombre journalier des naissances est effrayante: en cinq mois (puisqu’octobre 2017 est le mois de référence), ce nombre diminue de 11,9 %! Mais tout aussi inquiétante est l’accélération de la chute en mars 2018: 3,5 % en moins, d’un mois sur l’autre, est un pourcentage tellement élevé qu’on pourrait se demander si le chiffre indiqué (à titre provisoire) par l’INSEE n’est pas légèrement entaché d’erreur.

En tout cas, dans l’état actuel des statistiques de naissances, on ne saurait dire que les jeunes ménages français ont été rendus plus optimistes par l’élection d’Emmanuel Macron. La désespérance observée à travers la lunette démographique pour les trois dernières années de la Présidence Hollande, et tout particulièrement pour ses quatre derniers mois, chargés en inquiétudes électorales, ne semble nullement avoir été enrayée par l’élection de notre jeune Président."

Commentaires

C.B.

Les données du tableau sont incohérentes et/ou incompréhensibles: alors que le nombre de naissance par jour est en constante diminution, le nombre de naissance par mois pour mars semble indiquer une légère remontée (il est vrai que mars a 31 jours et février seulement 28); quant aux pourcentages (variation), sur quoi sont-ils calculés? variation par jour? variation par mois? pourquoi des valeurs "qui montent et qui descendent"?

Alinou

Mouaiff... tirer de telles conclusions sur la base d’un seul mois, comme si le 1er mois de la présidence Macron avait dû se solder par une soudaine inversion de la tendance des naissances, avant même la mise en place d’une quelconque politique.... pas très scientifique tout ça.
Rappelons de plus que les % de décroissance mensuelle ne s’additionnent pas : ainsi, par exemple, 3 mois de baisse à -3% par rapport à l’année précédente, ça fait une baisse de -3% sur le trimestre, et non pas -9%... Ici, avec 5 mois de décroissance entre -1,5% et -3,5% par mois, ça fait une décroissance moyenne de -2 à -3% sur 5 mois, pas de -12%.

Stella Maria

Sans entrer dans des calculs de boutiquiers,
Des statistiques démographiques de plusieurs organismes indépendants parlent d' une diminution de la population mondiale y compris dans les pays jusque là prolifiques ( Inde, Afrique ect....)donc naissances en chute et augmentation des décès dans les pays occidentaux à population vieillissante !...les gouvernants le savent mais n' en parlent pas Dans les prochaines années nos sociétés vont s' en trouver bouleversées ! Notre système étant base avant tout sur la consommation !!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.