Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Tous les fruits gâtés de mai 1968 s’accumulent en pourritures
Presse à scandales : pour quelle réalité ?

Le Liban demeure le seul pays du Moyen-Orient où les chrétiens refusent de se soumettre à une quelconque forme de dhimmitude

En voyage au Liban , Bernard Antony est interrogé dans Présent par Sophie Akl-Chedid; Extrait :

Unknown-28"Bernard Antony, quel est le but de votre venue au Liban ?

Mes motivations sont à la fois personnelles et militantes : tout d’abord je suis ici avec mon épouse pour rendre visite à notre filleule Mona, aujourd’hui mère de famille chrétienne engagée et docteur en nanotechnologies, et ensuite afin de renouveler les aides que nous apportons avec Chrétienté Solidarité à près de 300 enfants sinistrés ou orphelins en Irak, au Liban, en Egypte et en Jordanie, à la suite des agressions subies par les populations chrétiennes de ces régions en particulier depuis l’émergence du groupe Etat islamique. [...]

Votre regard sur le Liban a-t-il changé depuis votre première visite en 1986 ?

Non, bien au contraire. En dépit des vicissitudes que le Liban subit depuis tant d’années, il demeure le seul pays du Moyen-Orient où les chrétiens refusent de se soumettre à une quelconque forme de dhimmitude, d’où le soutien sans réserve que nous apportons aux partis de la résistance chrétienne et libanaise. Le fait de venir régulièrement témoigner sur place de ce soutien me permet non seulement de constater cet esprit de résistance mais aussi de le « sentir » et de m’en imprégner. Dans ce cadre et au regard de mon expérience, je ne peux que souligner le danger que représentent le Hezbollah et l’influence iranienne sur les institutions libanaises.

Ces derniers temps, on entend de nombreuses voix exprimer leur crainte de voir disparaître à terme la présence chrétienne au Proche-Orient. Quelle est votre opinion ?

Je vomis cette complaisance catastrophiste. Tant qu’il y aura des chrétiens au Liban tels que je n’ai cessé d’en rencontrer depuis 22 ans, je parie au contraire sur la pérennité de la présence chrétienne dans la liberté, l’esprit de résistance et la dignité. [...]"

Commentaires

clovis

Des membres de ma famille, industriels libanais catholiques, ont eu leurs installations incendiées plusieurs fois au cours de la guerre. Les usines ont été reconstruites et, plutôt que les facilités de l'expatriation, ils ont choisi de rester sur place malgré les difficultés. Je les admire. Voilà pourquoi j'approuve les commentaires de B. Antony.

Letalle

Vous êtes un homme d’honneur Monsieur Bernard Anthony.

yorgos

"Tant qu'il y aura des chrétiens au Liban..." Fasse le ciel qu'il soit entendu notre Bernard Antony ! Pour ma part, commençant à m'intéresser de très près aux chrétiens d'Orient il y a déjà quelques années, j'entends encore une petite soeur libanaise me glisser dans l'oreille "vous savez, tout ce qu'ils veulent, c'est nous jeter à la mer !"
Pas difficile de comprendre qui sont - "ils"...

patphil

ces chrétiens ont le courage de leur foi!
qu'ils soient bénis et soutenus par tous les chrétiens

roissard

Tant qu'ils seront prêts à prendre les armes ils resteront.

C'est seulement pour cela qu'ils sont encore présents, par leur courage et leur détermination.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.