Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Abbé Viot : on ne peut pas accepter à la fois la loi de 1905 et l'encyclique Quas Primas sur le Christ-Roi
Demande de récusation des experts devant examiner Vincent Lambert

Le ministère de la Rééducation nationale impose le prof transsexuel aux élèves

De Jeanne Smits sur RITV :

Unknown-3"Les jeunes élèves de 6e et 4e du collège de la Grange du Bois, à Savigny-le-Temple, ont découvert mardi le « changement de genre » de leur professeur de français. Celui qui les avait quittés le vendredi précédent habillé en homme devait réapparaître à l’issue du week-end de la Pentecôte habillé en femme et tout le monde avait été averti : il allait falloir lui donner du « Madame » et « elle » est maintenant officiellement « professeure ». C’est la principale du collège qui a fait le tour des classes et désormais, l’affaire ayant causé quelques remous sur les réseaux sociaux, le soutien à cette « personne transgenre » ne se limitent pas à la direction de l’établissement et donc à l’Education nationale : Marlène Schiappa a ajouté son grain de sel en tweetant des menaces à l’encontre de ceux qui se rendraient coupables de « violences transphobes » à son encontre.

La direction du collège ne s’était pas contentée d’un avertissement oral. Vendredi soir, tous les élèves rapportaient à la maison dans leur sac à dos une lettre de la principale à l’intention des parents affirmant :

« Je suis intervenu aujourd’hui dans la classe de votre enfant pour l’informer qu’à partir de la semaine prochaine, son professeur de français, Monsieur ***, sera habillé en femme.

« En effet, Monsieur *** entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé madame et non plus monsieur.

« Je compte sur votre plus grande compréhension pour accompagner votre enfant au mieux et lui expliquer que son professeur reste son professeur de français.

« Si votre enfant ou vous même (sic) éprouvez le besoin d’en parler avec moi, vous pouvez contacter mon secrétariat.

« L’infirmière et l’assistante sociale sont aussi disponibles pour écouter votre enfant.

« Je sais pouvoir compter sur les valeurs de tolérance qui nous rassemble (sic). »

Signé : ***, « La principale ».

[...] En l’occurrence, Le Parisien nous apprend que le changement d’apparence et de nom de Monsieur X a fait l’objet d’une demande officielle transmise par « la cheffe d’établissement » au rectorat de l’académie de Créteil et la direction départementale des services de l’Education nationale en début de semaine dernière. La réponse positive est arrivée au plus vite, permettant à l’enseignant d’entamer sa « transition » au cours d’un week-end prolongé.

Ledit professeur, faut-il le préciser, reste biologiquement un homme même au sens des plus fous des idéologues du genre, puisqu’il n’a subi aucune opération ni acte médical en vue d’un changement de sexe. Contraindre quiconque à l’appeler « Madame » alors qu’il est dans la réalité un homme revient à dire que le pouvoir ou son représentant – ici l’Education nationale – oblige à dire que le noir que l’on voit est blanc. Il n’y a pas de pire tyrannie, puisqu’elle touche à la vérité elle-même. [...]"

Commentaires

Exupéry

Les transgressions s'accompagnent fréquemment de l’exhibitionnisme et du désir de scandaliser l'innocence.

Christian

Il faut écouter le témoignage de Jordan Peterson, professeur de psychologie canadien, qui s'est violemment opposé à une loi imposant l'usage des "pronoms de genre".
https://www.lifesitenews.com/news/breaking-canada-passes-radical-law-forcing-gender-theory-acceptance

Irishman

Les personnes atteintes de tels troubles psychologiques ne devraient plus avoir le droit d'enseigner, leur place est dans un établissement non pas scolaire, mais psychiatrique... et c'est tout !

Ras l'bol du fascisme LGBT ! Nous exigeons le respect qui est du pour nos enfants, et nous, les parents !

Lolo

Quand bien même il aurait subi une opération chirurgicale, du type ablation du phallus et perforage d'un utérus à la chignole, celle-ci ne peut pas faire que l'homme devienne femme. En effet, la moindre cellule de notre corps contient en son noyau, le patrimoine génétique de tout le corps (c'est d'ailleurs bien pour ça que les Anglais avaient pu cloner la brebis Dolly à partir d'une cellule de son oreille). Ainsi donc si le patrimoine génétique de tout le corps est dans chaque cellule, il y a en particulier dans chaque cellule, le patrimoine génétique correspondant au sexe : chaque cellule de cet homme, même celle d'un cheveu ou d'un muscle de la paupière, contient la paire de chromosomes sexuels XY. A ce jour, on n'a pas encore trouvé d'opération chirurgicale permettant de substituer dans chaque cellule du corps d'un homme (il y en a de l'ordre de cent mille milliards dans le corps humain, bon courage), XX à XY.
Donc la science nous informe que cette personne est un homme et le restera pour toute sa vie quelque opération folklorique qu'il subisse.
Effectivement, dans ce cadre, forcer les gens à lui donner du "Madame" alors que c'est un homme relève de la tyrannie et me semble très très mauvais signe pour la santé de notre société. On s'achemine, lentement mais sûrement, vers un nouveau totalitarisme.

Certes

Pour enseigner l'accord du participe passé avec le sujet, ça va être compliqué.

jejomau

D'accord. les parents comme leurs enfants n'ont RIEN le droit de dire. Comme en Union Soviétique autrefois…

Il reste aux parents à enlever leurs enfants de cet établissement pour les inscrire à côté. Ce sera toujours mieux.

incongru

il y a un truc qui me turlupine : cet être doit-il utiliser les toilettes hommes ou femmes?
et qu'en est-il quand des femmes (aujourd'hui ce sont elles qui en général sont exclusives, contrairement au XIXe où les hommes avaient leurs "clubs")ne veulent que des sexes féminins dans des locaux, des trains, etc?
le loup est dans la bergerie?
faut-il attendre un scandale pour revenir au sensé, et être ce que l'on est

Hubert

Il s'agit donc d'un travesti et non d'un transsexuel.

Et comme dh'abitude, ce qui compte c'est de ne pas froisser le fauteur de trouble. Lui suggérer d'attendre la prochaine rentrée était sans doute plus délicat que d'imposer cette mascarade aux élèves dont on soupçonne pourtant qu'ils pourraient être choqués puisqu'il leur est suggéré de se tourner vers "l'infirmière et l'assistante sociale" au cas où cette subite et radicale métamorphose les troublerait (c'est à dire, en langage républicain, au cas où ils présenteraient une intolérance, voire une pathologie).

estebe

débile, malsain, totalitaire ; ce qui est grave c'est qu'ils ne se rendent même pas compte de leur débilité.

prions pour les enfants qui vo,t avoir à subir cette déviance.

Sainte Anne ou Charenton sont proches.

a.picadestats

Quel bazar, mais quel bazar!
Et nous entretenons à grands frais des chefs d'état responsables de ce ......

Fleur

En plus du mensonge éhonté dans lequel se vautrent ces malades mentaux pervers - je nomme ici tous ceux qui imposent ce simulacre contre-nature aux élèves (à commencer par le prof. de français, le chef d'établissement et la Schiappa) - quelle violence éhontée à l'égard des enfants !
N'est-ce pas monstrueux (pour ne pas dire criminel !) de leur part ?

Robert

Ce changement d’apparence accepté officiellement entraîne l'agrément de biens d'autres cas. Pourra-t-on refuser celui d'un homme tel que Stefonknee Wolschtt, marié pendant 23 ans et ayant eu 7 enfants jusqu'au jour où il se sentit être une petite fille de 6 ans ?
https://www.youtube.com/watch?v=MbiAHnjHlHg
On aurait ainsi "une prof" habillée comme une petite fille faisant par exemple cours à des ados.

Et que penser de ces hommes qui se prennent pour des chiens ? L'Education Nationale devra les tolérer :
https://www.lengadoc-info.com/wp-content/uploads/2017/07/20170708_174634-995x498.jpg

Ainsi que ceux qui semblent détester les vêtements :
https://3.bp.blogspot.com/-hywZoznOil4/WMT1QqwdJiI/AAAAAAAAgT8/B2f6DjVpA20WwSHnSaevrbtQLozI_BA2ACLcB/s640/Gay-Pride-2011-Paris.jpg

Mais extrapolons un peu. Si les profs peuvent s'accoutrer différemment par rapport à leur sexe réel, pourquoi pas aussi les élèves ?
http://i.dailymail.co.uk/i/pix/2018/01/02/16/47B3759000000578-5228857-Alter_ego_The_pre_teen_is_better_known_by_his_drag_name_Desmond_-a-35_1514911635714.jpg

https://2.bp.blogspot.com/-XPBsnL0W2TQ/WY7K6VSE7rI/AAAAAAAARmw/xmIHKBnmswQ2qpWE517rn2NSbW9ogqI0QCLcBGAs/s1600/M-le-monde_Genre_005-768x1024.jpg

Le problème de tous ces enseignants, habitués à ne voir le monde qu'à travers des livres ou leur écran internet, ils ont totalement perdu pied avec la réalité. Il faudrait les envoyer dans des fermes, comme déjà le souhaitait Pol Pot....

Louis JACQUES-FRANCOIS dit LOCARD


Bonjour,

L’on n’arrête pas le « progrès » dans la perversion !

Il est INADMISSIBLE qu’une personne homme ou femme, responsable d’un ministère régalien français, puisse donner son accord, à ce qu’une autre personne sous ses ordres, en charge de mineurs scolarisés, puisse changer de SEXE, en un clin d’œil.

De quel droit, cette personne, peut-elle imposer à ses élèves ses fantasmes ?

De quel droit peut-elle imposer le vice à des mineurs ?

Il va valoir passer à la vitesse supérieure pour rétablir l’ordre dans l’Éducation dite « Nationale ».

Je demande que la « ministre » de l’éducation nationale soit IMMÉDIATEMENT démissionné de son poste et d’entamer des poursuites judiciaires contre elle.

Que DIEU qui est Père, Fils et SAINT-ESPRIT, vous bénisse et vous garde dans Sa Paix et Sa Joie !

Gloire à la SAINTE TRINITE !

Merci !

JFL

8888888


25 mai 2018
Le ministère de la Rééducation « Les jeunes élèves de 6e et 4e du collège de la Grange du Bois, à Savigny-le-Temple, ont découvert mardi le « changement de genre » de leur professeur de français. Celui qui les avait quittés le vendredi précédent habillé en homme devait réapparaître à l’issue du week-end de la Pentecôte habillé en femme et tout le monde avait été averti : il allait falloir lui donner du « Madame » et « elle » est maintenant officiellement « professeure ». C’est la principale du collège qui a fait le tour des classes et désormais, l’affaire ayant causé quelques remous sur les réseaux sociaux, le soutien à cette « personne transgenre » ne se limitent pas à la direction de l’établissement et donc à l’Education nationale : Marlène Schiappa a ajouté son grain de sel en tweetant des menaces à l’encontre de ceux qui se rendraient coupables de « violences transphobes » à son encontre.

La direction du collège ne s’était pas contentée d’un avertissement oral. Vendredi soir, tous les élèves rapportaient à la maison dans leur sac à dos une lettre de la principale à l’intention des parents affirmant :
« Je suis intervenu aujourd’hui dans la classe de votre enfant pour l’informer qu’à partir de la semaine prochaine, son professeur de français, Monsieur ***, sera habillé en femme.

« En effet, Monsieur *** entame un processus de changement de genre pour devenir une femme. Il aimerait être appelé madame et non plus monsieur.

« Je compte sur votre plus grande compréhension pour accompagner votre enfant au mieux et lui expliquer que son professeur reste son professeur de français.

« Si votre enfant ou vous même (sic) éprouvez le besoin d’en parler avec moi, vous pouvez contacter mon secrétariat.

« L’infirmière et l’assistante sociale sont aussi disponibles pour écouter votre enfant.

« Je sais pouvoir compter sur les valeurs de tolérance qui nous rassemble (sic). »

Signé : ***, « La principale ».


Letalle

Une cellule de soutien psychologique ?

René

"L’on n’arrête pas le « progrès » dans la perversion !"

Certes, mais l'Education moderne c'est çà maintenant :
https://www.youtube.com/watch?v=hCN4D8_IkQA

Il suffirait pourtant que tous les parents présentent le problème comme le fait robert (voir plus haut). Mais ils n'oseront pas. Ils sont devenus eux aussi des zombis.

David

Evidemment, ce sont les enfants qui ne manqueront pas d'être profondément perturbés par ce "changement d'apparence" (expression proprement orwellienne) qui seront, eux, qualifiés, catalogués, re-baptisés, de pathologiques !!!
Si cela n'est pas l'oeuvre de l'antique Homicide...

Ann Bonny

Et quand cet homme qui se prend pour une femme prétendra souffrir de migraine menstruelle, il faudra lui permettre d’être dispensé de cours, c’est bien cela ?

Stephe

Magnifique,! L'EN impose aux enfants une personne mal dans sa peau, en matière d'éducation on a fait mieux. Il est vrai qu'il n'y a pas grand chose à attendre de cette institution, la Principale de cet établissement ne sachant même plus écrire sans se relire pour un courrier officiel et "sensible", l'emotion sans doute. Je souhaite bon courage au professeur de biologie pour expliquer que tout cela est "normal" et tout à fait "naturel".

Antoine de Lisbonne

Quitter l'établissement de toute urgence et dire à nos enfants ce que sont ces personnes.

Que Dieu sauve la France !

ohlala

"L’infirmière et l’assistante sociale sont aussi disponibles pour écouter votre enfant", ont-elle les compétences nécessaires?

le choc psychologique des enfants et de leur parents semble totalement écarté!!
c'est en agissant de la sorte que l'on crée dans la société des rejets; on en avait déjà eu l'exemple il y a quelques années quand des enfants de CM2 visionnaient un accouchement !!!! heureusement cette ânerie a été supprimée!

Sarimares

Vous êtes durs.
Les qualités maternelles ne sont pas sans noblesse !
Demain, cette "Dame" se déclarera peut-être baleine et il faudra la nourrir en plancton.
Quelle époque formidable !

René Clémenti

Dans les maisons de fous, le personnel est-il contraint d'appeler Sire ou Votre Majesté ceux qui se prennent pour Napoléon?

San Juan

Oui c'est monstrueux et l'EN n'est plus qu'un ramassis de suppôts de Satan. Alors on va dire que dans l'EN il y a des profs vachement bien, que ce lamentable travesti n'est qu'un seul arbre mais que derrière ya toute une foret et ce sera plus ou moins vrai. Néanmoins, cette entreprise malsaine de faire éduquer des enfants par un travelo n'est permise que pour pervertir les jeunes âmes, et ca, c'est bien un CRIME. Schiappa en est totalement responsable sans aucun doute. Devant les hommes cette tricoteuse en réchappera peut-être, encore que, mais devant Dieu elle n'aura aucune chance.

jacky.a

"Le ministère de la Rééducation nationale impose le prof transsexuel aux élèves"

Ce n'est qu'un début!
La nouvelle université "LGBTXYZ" d'Aix-en-Provence va fournir du grain à moudre pour la "Rééducation national"!

Rééducation...
La France va devenir un camp de rééducation...
à l'identique des goulags de l'ex-URSS ou des camps des Khmers rouges!
Non...la manière forte avec internement des populations...
tout en douceur, rééducation des "genres" au premier niveau les enfants scolarisés....de la maternelle au lycée, du collège à l'université ou Fac...
tout en douceur, rééducation des "genres" au second niveau via les médias (TV, Net...)
tout en douceur, rééducations des "genres" au troisième niveau au sein des entreprises...
tout en douceur, rééducation des "genres" au quatrième niveau dans le cadre des loisirs (associations des loisirs, lieux de vacances...)

L'implant puce électronique validera la bonne rééducation donnant accès à la liberté de consommer...(Fric, super marchés...)

La pensée unique est là, la "place Beauvau" changera de plaque: place "Loubianka"!

jk

Les parents n'ont qu'à inscrire leurs progénitures dans des école privées hors contrat.

esprit libre

Au-delà des troubles de l'identité sexuée ou de la sexualité de tant de nos contemporains, qu'au lieu d'accompagner avec tact on enferme par l'idéologie libertaire de la soi-disant orientation sexuelle... il y a la démolition de millions d'enfants et de jeunes transformés en cobayes d'institutions jouant aux apprentis-sorciers.
Ce cas absurde et lamentable prouve la distillation du poison de l'idéologie du genre, élucubration de charlatans que l'on propage dans toute l'université française et l'Education Nationale avec la caution des responsables politiques qui sont, eux, responsables et coupables.

Aurélien D'Haussy

@jk : ça coûte cher... l'état n'a qu'à pad être maçon :)

Irishman

@ San Juan :

Je pense au contraire que cette malheureuse Mme Schiappa a encore une chance, aux yeux de Dieu : celle de la conversion !

Et j'ajoute qu'il est nécessaire de prier en ce sens ! Prier pour les pêcheurs, c'est ce que nous a demandé Notre Dame à Lourdes, et à Fatima aussi je crois ?

Irishman

Correction : "...les pécheurs..." bien sûr... Désolé pour cette coquille !

Yorgos

De la démence à l'état pur !
Et que Madame Schiappa prenne garde, je pourrais bien un jour devenir un rotweiler enragé.

Logique

Projet de réponse à la principale :

Madame la principale,

J'ai bien reçu votre lettre par cartable du XX, m'informant du processus de changement de genre de Monsieur XXX.
Conformément à votre demande, j'ai accompagné mon enfant au mieux et lui ai expliqué que son professeur reste son professeur de français.

Je profite de ce retour de courrier par cartable pour vous signaler qu'à partir de ce jour et pour un mois calendaire, j'entame moi-même un processus de changement de genre. Vous voudrez bien vous adresser à moi pendant cette période en m'appelant Madame.
De même, le mois suivant, mon épouse entamera un processus de changement de genre. Vous voudrez donc bien s'il vous plait l'appeler Monsieur pendant la période considérée.

Si votre secrétariat ou vous même éprouvez le besoin d’en parler avec moi, vous pouvez contacter mon enfant.

Enfin, suite à ces événements, mon enfant étant en pleine phase de réflexion sur son propre genre, je remercie vous-même et tous vos collaborateurs de vous adresser désormais à lui.elle en adoptant un genre neutre ou inclusif.

Je sais pouvoir compter sur les valeurs de tolérance qui nous rassemble.

Signé : Madame XXX - précédemment Monsieur XXX

logorrhée

Je propose que tous ceux qui sont "pour" ce genre de militantisme affiché mettent leurs enfants dans cet établissement, Madame Schiappa en premier!
( où sont les siens déjà ?), il risque d'y avoir de la place dans cette école à la rentrée !
Madame Dolto revient ! Comme si on ne faisait déjà pas assez de mal à nos enfants avec les divorces, l'instabilité conjugale, les non relations remplacées par des écrans pour avoir la paix, la transmission d'aucun repère ni valeur pour ne pas avoir à faire de l'autorité "bridante" etc...
Il y a quand-même un moment où ça va se compliquer avec la montée de l'islam intégriste, deux "tolérances" incompatibles qui vont un jour nous péter à la figure...
Qo
Qui viendra pleurer ?
L'exagération des uns fera monter la réaction des autres, cela versera comme un retour de balancier, et là on ne parlera plus d'homophobie..
C'est déjà le cas de nos jours, la montée des provocations entraîne la détestation qui n'avait plus cours...C'est comme l'hyper sexualisation de tout et l'exhibition des corps et pornographies...Mai 68 verra son boomerang lui revenir en pleine face

Sergent Poivre

Mt 18,6. Mais si quelqu'un scandalise un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on suspendit à son cou une de ces meules qu'un âne tourne, et qu'on le plongeât au fond de la mer.

San Juan

Irish, prier pour la France, oui. Prier pour Schiappa, non, très peu pour moi. Schiappa sait parfaitement bien ce qu'elle fait : elle sait qu'elle pervertie, elle le fait sciemment, elle a partie liée avec l'Ennemi, et ca, nous le savons depuis la confession de ce sataniste de Peillon. C'est une voleuse d'âmes et elle pique des âmes à NSJC qu'elle livre à son maitre infernal. Cette sorcière n'aura donc pas mes prières ou alors seulement celle-ci : que Dieu réprime Schiappa.

San Juan

Irish...schiappa réprimée par Dieu: cela ne signifie pas que je lui souhaites l'enfer, à la Schiappa, mais seulement qu'une bonne baffe divine lui ferait le plus grand bien.

Oh!

Logique,

On ne gagne pas contre un pouvoir coercitif en utilisant, même de manière à s'amuser, sa propre rhétorique. le savent tous ceux qui ont affaire à ce genre de chose :

https://www.youtube.com/watch?v=O9HxYcDmWAg


croire que c'est en mettant les gens à l'asile qu'ils s'en trouveront mieux, est un leurre, puisque la psychiatrie est commode pour beaucoup, mais n'en est pas pour autant une science.
ce n'est pas en congédiant Dieu de l'équation que l'on guérie, ce n'est pas en mettant les problèmes réels des gens tant peccamineux, pour les perversions sexuelles, que réels pour les intersexués que l'on viendra à bout d'un totalitarisme pareil.


la personne qui va le plus souffrir dans cette affaire sera votre enfant, comme ce n'est qu'un jeu littéraire pour vous, cela ne vous coûte pas, mais pour un parent avec pareille injonction paradoxale sur circulaire, c'est un vrai problème.

j'ajoute que ceux qui disent que les parents n'ont qu'à mettre leurs enfants dans une école hors contrat, ne mesurent pas à quel point ce problème dépasse les milieux où bon an mal an on peut se le permettre, car oui, il n'y a pas que dans les milieux traditionnels etc qu'il y a des catholiques conséquents.

ce qui manque dans ce genre d'histoire, c'est de réelles amitiés entre catholiques, assez denses et diverses pour former une réelle société.

la réalité c'est que les catholiques forment des entre-soi, pas la société, la vraie, alors que les non-catholiques vivent carrément dans une dyssociété, où la manipulation est reine.

critiquer, déplorer sur l'internet ne changera rien, vous ne voulez pas que votre fils ou votre mari au bout de trente ans de mariage vous disent que maintenant il s'appelle brenda ?

faites vous des amis, débranchez vos téléphones portables, qui vous font vivre dans un tempo et un imaginaire inhumain.

et parlez à votre prochain catholique, pour de vrai !


Nabulione

Les parents doivent se réunir en collectif et porter plainte contre le directeur de l'établissement et la personne en question pour exhibitionnisme sur la voie publique visant au détournement de mineur et complicité, ou tout autre motif à définir avec un avocat renommé.

Par impossible, retirer aussitôt les enfants de l'établissement...

Il ne faut pas demeurer dans la sidération face à la stratégie du choc !

Horace

Que ce monsieur veuille changer de genre, soit! C'est son problème. Mais pourquoi diable, faut-il l'imposer aux autres ? La directrice écrit " Je compte sur votre plus grande compréhension". Voilà la clé. C'est aux autres, c'est à la communauté des élèves et des parents à faire l'effort de compréhension. Tout cela parce qu'un type veut changer de sexe, les autres doivent "comprendre". La meilleure solution fut d'envoyer ce bonhomme-femme dans une autre école. Il n'y aurait pas eut de problème et il n'aurait pas été nécessaire de demander à la communauté de faire des efforts de compréhensions. Plus bête que çà .....

patphil

j'avais déjà entendu cette info!
incroyable!
le garss aurait pu attendre la rentrée dans un autre établissement!
quelle provocation! quel soutient honteux du rectorat!
quel manque de réaction des parents qui acceptent ça sans broncher!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.