Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



La gestation pour autrui (GPA) est une violence faite aux femmes et aux enfants
Le procureur de Gap devrait s'attacher à assurer le respect de la loi et le contrôle des frontières

Les Forces Libanaises ont doublé leur nombre de sièges

Lu dans Présent :

Unknown-21"Seule formation politique ayant doublé le nombre de sièges qu’elle détient au Parlement, les Forces libanaises recueillent 31 % des voix chrétiennes contre 27 % pour le Courant patriotique libre de Michel Aoun, et s’imposent donc comme le leader des partis chrétiens libanais. Dès le lendemain du scrutin, Samir Geagea a rappelé la nécessité de respecter intégralement la politique de distanciation du Liban par rapport aux conflits régionaux et tout particulièrement en Syrie, faute de quoi « le Liban risque d’être happé par le tourbillon », a-t-il déclaré à l’issue de la première réunion de son bloc parlementaire, La République Forte. Dans la même ligne de pensée il a souligné, dans une allusion directe au Hezbollah, que « la cohabitation avec un mini-Etat dans l’Etat (le parti chiite) est provisoire et ne saurait durer », mettant en avant le triptyque « Peuple-Etat-Armée », par opposition à celui imposé par le Hezbollah « Peuple-Armée-Résistance ».

En présence de tous les députés de son bloc, il a promis d’« œuvrer sans relâche pour bâtir un Etat réel qui étendra sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national et partout où, aujourd’hui, les prérogatives de l’Etat sont rognées, et où les Libanais ne sont pas tous traités sur un pied d’égalité ». Le chef des Forces Libanaises a également exigé que la question des armes illégales de la milice chiite soit inscrite en priorité à l’ordre du jour du Conseil des ministres dès la formation du nouveau cabinet, ainsi qu’à celui de la Conférence du Dialogue qui sera convoquée prochainement par le chef de l’Etat.

Enfin, à l’issue d’un entretien de plus d’une heure avec le patron des FL dans sa forteresse de Meerab, l’ancien président de la République, le général Michel Sleiman, a déclaré à la presse que le bloc parlementaire de Geagea « est une garantie pour la souveraineté du Liban ». Par ailleurs, le Groupe international de soutien au Liban, composé du Royaume-Uni, de la Chine, de l’Allemagne, de la France, de l’Italie, de la Ligue arabe, de la Russie, des Etats-Unis, de l’Union européenne et des Nations unies, a fait savoir dans un communiqué que ses membres « attendent avec impatience de travailler avec le nouveau gouvernement qui assurera le suivi des engagements internationaux du Liban, notamment l’application des résolutions 1 559 et 1 701 du Conseil de Sécurité de l’ONU visant à étendre l’autorité de l’Etat libanais sur l’ensemble de son territoire et à lui assurer le monopole de l’usage légitime de la force »."

Commentaires

jpm

c'est reparti ! les US arrivent au Liban ! et Israël peut se frotter les mains !

fr

Le Hezbollah appartient à une minorité, les chiites. Sans alliances des diverses minorités sur un point central, l'indépendance et la souveraineté libanaise, la résistance au sunnites et aux occidentaux (USA et UE) qui sont favorables aux monarchies pétrolières, est vouée à l'échec.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.