On ne demande pas à la diplomatie de faire du moralisme
Massacre d'embryons humains au congélateur

Une encyclique sur l'immigration pour annuler celle sur la contraception ?

CaptureC'est l'idée saugrenue de Jean-Pierre Denis, qui associe immigration, fécondité et contraception. Au fond, si on décrypte l'éditorial du rédacteur en chef de La Vie, c'est un peu parce que Paul VI a interdit la contraception qu'il y a autant d'immigrés :

" Si l’on ne veut ni massacres ni basculement complet de l’Europe dans le nationalisme et le populisme, on attend une réponse globale, civilisationnelle, une vision chrétienne exprimée à l’échelle de l’angoisse des Européens et de l’espoir des Africains. Une encyclique sur l’Europe, la Méditerranée, l’Afrique, notre destin commun, serait nécessaire. Elle devrait répondre à ce dilemme : tous les peuples ont besoin de frontières, toute l’humanité est migrante. Et inclure un discours structuré sur la démographie, ce sujet que l’Église catholique a tant de peine à aborder, prisonnière qu’elle est du cadre donné par Humanæ vitæ, il y a 50 ans et de son discours nataliste."

Mais alors il lui faudra aussi revoir l'encyclique du pape François, Laudato Si, qui indique dans son paragraphe 50 :

« Au lieu de résoudre les problèmes des pauvres et de penser à un monde différent, certains se contentent seulement de proposer une réduction de la natalité. Les pressions internationales sur les pays en développement ne manquent pas, conditionnant des aides économiques à certaines politiques de “santé reproductive”. Mais « s’il est vrai que la répartition inégale de la population et des ressources disponibles crée des obstacles au développement et à l’utilisation durable de l’environnement, il faut reconnaître que la croissance démographique est pleinement compatible avec un développement intégral et solidaire ». Accuser l’augmentation de la population et non le consumérisme extrême et sélectif de certains est une façon de ne pas affronter les problèmes.»

De fait, ce n'est pas l'Eglise qui a des difficultés à aborder un discours sur la démographie, ce sont ces chrétiens progressistes qui n'ont toujours pas accepté, 50 ans après, l'encyclique Humanae Vitae (ils pourront se procurer ce petit ouvrage de l'abbé Lelièvre pour mieux l'assimiler), ainsi que celle de Jean-Paul II Evangelium Vitae (et ils pourront relire les quelques extraits que nous diffusons ces derniers jours).

Bon, en même temps, comme dirait l'autre, il faut comprendre que La Vie soit obligée de diffuser les publicités de son actionnaire Le Monde :

DgiafguW0AAiAZD

DgifhF5WkAAUFF4

La cohérence, elle s'exerce d'abord avec l'actionnaire et après, éventuellement, avec les convictions.