Evangile illustré
Marion Maréchal : Macron a fait une grave erreur en insultant le peuple italien

La Manif Pour Tous déplore les récente provocations de François de Rugy et Richard Ferrand

La Manif Pour Tous estime que certains jettent de l'huile sur le feu :

Capture d’écran 2018-07-13 à 00.05.52En se prononçant en faveur d'une loi sur la PMA adoptée au plus vite, dès 2018, le Président de l'Assemblée nationale et le président du groupe LREM semblent vouloir passer en force sur une question sensible. 

Or, tous les observateurs s'accordent à reconnaître que la PMA sans père et la GPA sont très loin de faire consensus comme en témoignent les oppositions au sein de la société, de la communauté scientifique, des sages du CCNE et même des parlementaires et de membres du gouvernement. A ce sujet, les conclusions des Etats Généraux de la Bioéthique sont claires et le Président du CCNE, le Pr. Delfraissy, a reconnu ce dissensus solide au sein de la société. Et dans son rapport rendu public hier, le Conseil d'Etat confirme que du point de vue juridique, rien n'oblige le gouvernement et le parlement à faire évoluer la législation actuelle qui encadre le recours à la PMA. Les sages du Conseil d'Etat ont également souligné les conséquences immenses qu'impliquerait la PMA sans père notamment sur le droit de la filiation. Une telle révolution concernerait tous les Français. C'est pourquoi, le Président de la République s'est prononcé à de nombreuses reprises en faveur de l'existence d'un large consensus.

En voulant accélérer le calendrier et passer en force, François de Rugy et Richard Ferrand s'opposent à Emmanuel Macron et prennent le risque de réveiller une fracture profonde au sein de la société. Ce n'est pas le moment.

On ne peut donc qu'être surpris par ces prises de paroles radicales qui interviennent en contradiction avec les conclusions des Etats Généraux de la Bioéthique et du rapport du Conseil d'Etat, et sans attendre ni prendre en compte le travail parlementaire en cours. En effet, l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques doit rendre un avis d'évaluation des lois de bioéthique 2011 à la rentrée prochaine ainsi qu'un rapport sur l'avis du CCNE issu des conclusions des Etats Généraux de la Bioéthique et attendu lui aussi fin septembre. En outre, une mission d'information parlementaire vient tout juste de commencer ses travaux pour préparer la révision de la loi de bioéthique. Elle sera amenée à travailler sur les questions de filiation, de PMA et de GPA. En se prononçant de manière prématurée, François de Rugy et Richard Ferrand prennent le risque de jeter de l'huile sur le feu. On est loin de l'apaisement appelé de ses vœux par le Président de la République.