Avortement : ce qu'Isabelle de Gaulmyn aurait dû (re)lire (19)
Créer un conditionnement collectif puissant...

Les Orthodoxes contre la Convention d'Istanbul

Extrait de la déclaration du Comité des représentants des Églises orthodoxes auprès de l’Union européenne (CROCEU) au sujet de la « Convention d’Istanbul » :

"Le CROCEU exprime sa sérieuse préoccupation au sujet de l’introduction d’un nouveau terme légal dans le texte de la convention, à savoir le « genre » et d’autres termes y relatifs. Les discussions publiques en cours sur le véritable sens de ce terme confirment le manque d’approche unifiée et unanime de cette interprétation parmi ceux qui sont appelés à implémenter la Convention dans la législation de leurs pays. Il y a une forte raison de croire que la Convention pourrait être utilisée comme le premier pas vers de futures tentatives de légaliser les notions de « genre » et «d’identité de genre » dans un contexte juridique, ce qui contredirait l’enseignement biblique sur les hommes et les femmes ainsi que les relations entre eux (« argument de la pente glissante »). Le CROCEU invite les pays qui ont déjà signé et ratifié la Convention à interpréter ses dispositions, particulièrement le terme « genre » et ceux qui lui sont relatifs, dans le cadre du concept de « deux sexes » tels qu’ils ont été créés par Dieu, à savoir homme et femme."