22 septembre : rosaire SOS Tout-Petits à Bayonne
Absence de présomption de non-consentement lors de viol sur mineur : 84 parlementaires parlent de progrès !

Affaire McCarrick : la bombe de l'ancien nonce apostolique à Washington, monseigneur Vigano

Un texte qui fera date dans le scandale qui secoue actuellement l'Eglise catholique aux Etats-Unis : 

Carlo-maria-vigano-x750"Témoignage,

par Son Excellence Carlo Maria Viganò, archevêque titulaire d’Ulpiana, nonce apostolique.

En ce moment tragique pour l’Église dans diverses parties du monde – États-Unis, Chili, Honduras, Australie, etc. – les évêques ont une très grave responsabilité. Je pense en particulier aux États-Unis d’Amérique, où j’ai été envoyé comme nonce apostolique par le pape Benoît XVI le 19 octobre 2011, fête commémorative des premiers martyrs d’Amérique du Nord. Les évêques des États-Unis sont appelés, et moi avec eux, à suivre l’exemple de ces premiers martyrs qui ont apporté l’Évangile sur les terres d’Amérique, à être des témoins crédibles de l’amour incommensurable du Christ, qui est le chemin, la vérité et la vie.
Certains prêtres et évêques, abusant de leur autorité, ont commis des crimes horribles au détriment de leurs fidèles, mineurs, victimes innocents, et jeunes gens désireux d’offrir leur vie à l’Église. Ou bien par leur silence, ils n’ont pas empêché que de tels crimes continuent d’être perpétrés.
Pour restaurer la beauté de la sainteté du visage de l’Épouse du Christ, qui est terriblement défigurée par tant de crimes abominables, et si nous voulons vraiment libérer l’Église du marais fétide dans lequel elle est tombée, nous devons avoir le courage d’abattre la culture du secret et de confesser publiquement les vérités que nous avons gardées cachées. Nous devons abattre la conspiration du silence par laquelle prêtres et évêques se sont protégés aux dépens de leurs fidèles, une conspiration du silence qui risque, aux yeux du monde, de faire paraître l’Église comme une secte, une conspiration du silence semblable à qui prévaut dans la mafia. « Tout ce que vous avez dit dans l’obscurité sera proclamé sur les toits. » (Luc 12: 3)

J’ai toujours cru et espéré que la hiérarchie de l’Église puisse trouver en elle-même les ressources spirituelles et la force de dire toute la vérité, de se corriger et de se renouveler. C’est pourquoi, même si on me l’a demandé à plusieurs reprises, j’ai toujours évité de faire des déclarations aux médias, même si c’était mon droit de le faire, afin de me défendre contre les calomnies publiées à mon sujet, y compris par des prélats de haut rang de la curie romaine. Mais maintenant que la corruption a atteint le sommet de la hiérarchie de l’Église, ma conscience m’impose de révéler ces vérités concernant l’affaire déchirante de l’archevêque émérite de Washington, Théodore McCarrick, dont j’ai eu à connaître au cours de la mission qui m’a été confiée par saint Jean-Paul II, comme délégué aux représentations pontificales de 1998 à 2009, puis par le pape Benoît XVI, comme nonce apostolique aux États-Unis d’Amérique, du 19 octobre 2011 à fin mai 2016.

En tant que délégué aux représentations pontificales auprès de la Secrétairerie d’État, mes responsabilités ne se limitaient pas aux nonciatures apostoliques, mais incluaient également le personnel de la Curie romaine (embauches, promotions, processus d’information sur les candidats à l’épiscopat, etc.) et l’examen des cas délicats, y compris ceux concernant les cardinaux et les évêques, confiés au délégué par le cardinal secrétaire d’État ou par le substitut de la Secrétairerie d’État.
Pour dissiper les soupçons insinués dans plusieurs articles récents, je dirai immédiatement que les nonces apostoliques aux États-Unis, Gabriel Montalvo et Pietro Sambi, tous deux prématurément décédés, n’ont pas manqué d’informer immédiatement le Saint-Siège dès qu’ils ont appris le comportement gravement immoral de l’archevêque McCarrick avec des séminaristes et des prêtres. En effet, selon ce qu’a écrit le nonce Pietro Sambi, la lettre du père Boniface Ramsey, O.P., datée du 22 novembre 2000, a été rédigée à la demande du défunt nonce Montalvo. Dans cette lettre, le père Ramsey, professeur au séminaire diocésain de Newark de la fin des années 1980 jusqu’à 1996, affirme qu’une rumeur récurrente au séminaire disait que l’archevêque « partageait son lit avec des séminaristes », en invitant cinq à la fois pour passer le week-end avec lui dans sa maison près de la plage. Et il a ajouté qu’il connaissait un certain nombre de séminaristes, dont certains ont été plus tard ordonnés prêtres pour l’archidiocèse de Newark, qui avaient été invités dans cette maison et avaient partagé le lit de l’archevêque.

Le bureau que j’occupais à l’époque n’a été informé d’aucune mesure prise par le Saint-Siège après que le nonce Montalvo eut porté ces accusations à la fin de 2000, alors que le cardinal Angelo Sodano était secrétaire d’État.

De la même manière, le nonce Sambi transmit au cardinal secrétaire d’État Tarcisio Bertone un mémorandum d’accusation contre McCarrick par le prêtre Gregory Littleton du diocèse de Charlotte, réduit à la laïc pour viol de mineurs, accompagné de deux documents du même Littleton, dans lequel celui-ci racontait l’histoire tragique des abus sexuels commis à l’époque par l’archevêque de Newark et par plusieurs autres prêtres et séminaristes. Le nonce a ajouté que Littleton avait déjà transmis son mémorandum à une vingtaine de personnes, y compris les autorités judiciaires civiles et ecclésiastiques, la police et les avocats, en juin 2006, et qu’il était donc très probable que l’information serait bientôt rendue publique. Il a donc appelé à une intervention rapide du Saint-Siège" (suite et téléchargement ci-dessous). 

Commentaires

Guillaume

« Selon la position commune des Pères et des saints Conciles, l’Église est unique parce que le Christ, son chef, ne peut pas avoir plus de corps. L’Église est Une et est unique, parce qu’elle est le corps du Christ Un et unique. La division de l’Église est ontologiquement impossible, c’est pourquoi il n’y a jamais eu de division de l’Église, mais seulement séparation de l’Église. Selon la parole du Seigneur, la vigne n’est pas divisée, seules les branches stériles sont desséchées (paraphrase d’après Jean 15, 1-6).

Les hérétiques et les schismatiques se sont séparés de l’Église indivisible du Christ à différents âges et ont ainsi cessé d’être membres de l’Église et de son corps. Ce sont d’abord les Gnostiques, puis les Ariens et les combattants contre l’Esprit Saint, puis les monophysites et les iconoclastes, puis les catholiques, les protestants, les unitariens et toutes les autres légions d’hérétiques et de schismatiques.

Le dogme sur l’infaillibilité du pape est plus qu’une hérésie. C’est la plus grande hérésie de toutes, une opposition sans égale contre le Christ théanthrope (Dieu-Homme). C’est une nouvelle trahison du Christ, une nouvelle crucifixion du Christ sur la croix de l’humanisme papal. »

https://orthodoxologie.blogspot.com/2018/08/archimandrite-spiridon-bilalis-leglise.html

EROUANI

En tant que simple lecteur du SB je m'abstiendrai de tout commentaire sur l'affaire Mac Carrick dont j'ignore tout.
Plus que la pédophilie elle semble poser le problème du traitement de l'homosexualité dans l'Eglise.
Je n'ai lu aucun mot à ce sujet dans la récente lettre du pape, qui a tout l'air d'une communication de crise. On exprime quelque chose sans aborder vraiment le fond.
Il y a sans doute des choses que l'on ne peut dire. Cela ne cache-t-il pas des tiraillements au sommet de l'Eglise?

Tite

Une question :

Combien de "problèmes" de ce "genre" chez les cathos tradis ?

Maxence

On attend désormais la démission du Pape François.

C

Et assimiler un mauvais pape à l'Eglise c'est de la papolâtrie et c'est pas orthodoxe, strico sensu (bien sûr) par rapport à la doctrine. Ne pas mettre SVP le dogme de l'infaillibilité pontificale à toutes les sauces. Merci!

Roque

Vous attendez la démission de François ? Je pense que c'est ce que visent ces révélations.

Je pense que plus grave encore que la pédophilie - qui est un mal atroce, il y a l'apostasie dans l'Eglise occidentale et d'Amérique du nord. Dans l'hémisphère des nantis dont fait partie la France. Car ce laxisme moral (cette imposture en fait) est liée à un catholicisme qui n'est plus que "social" sans prière, sans dogme et qui est sorte d'humaniste reléguant la vie éternelle, la croix et Dieu aux oubliettes.

Je suis chrétien catholique et je rejette ce faux catholicisme genre Hans Küng et toute la culture de mort qui s'est introduite à sa suite dans l'Eglise.

Je précise que je ne suis ni intégriste, ni tradi.

esprit libre

Erratum
Depuis que cette annonce circule à partir du bon site américain LifeSiteNews.com, je ne cesse de penser à l'effet de la déflagration.
Attachons nos ceintures... et prions pour l'Eglise !
Mais il faut vider l'abcès.
Et il faut un coup d'arrêt à la subversion de l'intérieur de l'Eglise sur la morale et la doctrine constante du mariage et de la famille. Pas étonnant que les batailles pour le mariage soient perdues les unes après les autres dans un Occident décadent si l'Eglise elle-même est rongée !

Benoit

Encore pire que les scandales de pédophilie, le véritable avortement spirituel qu’est la censure permanente des enseignements de Jésus-Christ pour notre temps à travers ses âmes victimes (Luisa Piccarreta, Maria Valtorta, Ottavio Michelini, Vassula, Sulema…) qui sont régulièrement calomniées, dénigrées, passées sous silence, tout comme les constantes apparitions de la Vierge Marie, mises en doute de la même manière. La décadence qui s’en suit n’est donc pas une surprise.

C.P.

Parce, Domine, parce populo tuo: ne in aeternum irascaris nobis.
Divine Miséricorde, ayez pitié de nous !
Mère de l'Eglise, ND de Fatima, ND de la Salette, Regina del Rosario, venez à notre secours !
Esprit Saint, soutenez avant tout Vos serviteurs fidèles, Prêtres et laïcs, blessés par ces horreurs, et venez toucher les consciences de tous les catholiques, surtout des plus grands pecheurs...
- - -
Padre Pio faisait part de ses expériences à ses directeurs spirituels. Dans sa lettre du 7 avril 1913 à l’abbé Augustin, il écrivit: «Vendredi matin, j’étais au lit quand Jésus m’est apparu. Il était triste et défiguré. Il m’a fait voir une multitude de prêtres, dont plusieurs dignitaires ecclésiastiques; certains étaient en train de célébrer l’Eucharistie, d’autres revêtaient leurs ornements sacerdotaux, d’autres les retiraient. Peiné de voir souffrir Jésus, je lui demandai pourquoi il souffrait tant. Sans me répondre, Il tourna mon regard vers ces prêtres. Peu après, presque horrifié et comme las de regarder, Il ne regarda plus les prêtres, mais posa son regard sur moi. Je vis couler des larmes sur son visage. Il s’éloigna de cette foule de prêtres avec une expression de dégoût sur le visage, s’écriant: ("Macellai") «Bouchers!» Puis, se tournant vers moi, Il me dit: «Mon fils, ne crois pas que mon agonie n’ait duré que trois heures, non; à cause de ces âmes pour lesquelles j’ai souffert, je serai en agonie jusqu’à la fin du monde. Pendant ce temps d’agonie, mon fils, il ne faut pas dormir. Mon âme a soif de pitié humaine, mais, hélas! ils me laissent porter seul le poids de leur indifférence. L’ingratitude et l’apathie de mes ministres me rendent l’agonie plus amère. Hélas! comme ils correspondent mal à mon amour! Ce qui me tourmente le plus est qu’ils ajoutent à l’indifférence le mépris et l’incrédulité. J’aurais voulu les foudroyer si je n’avais été retenu par les anges et par les âmes que vous attirez à moi ... Écris à ton directeur spirituel et raconte-lui ce que tu as vu et entendu de moi ce matin. Demande-lui de faire lire ta lettre au père provincial.» Jésus m’a dit autre chose mais, ce qu’Il m’a dit, je ne puis le divulguer.»

(PADRE PIO DA PIETRELCINA: Epistolario I° (1910-1922) a cura di Melchiorre da Pobladura e Alessandro da Ripabottoni - Edizioni "Padre Pio da Pietrelcina" Convento S.Maria delle Grazie San Giovanni Rotondo - FG)

Exupéry

Il y a beaucoup trop d'épiscopes de la "Perpétuelle indulgence".
Toutes ces affaires ne sont pas sans évoquer, l'expression "cloaque d'impureté" employée par la Vierge dans ses sombres prédictions, lors des apparitions de La Salette. Ce terme est d'ailleurs étonnamment descriptif puisque biologiquement, "cloaque" signifie la conjonction anatomique des fonctions de déjection et de reproduction.
Evidemment, ceci paru invraisemblable en 1846, et pourtant, maintenant, il semble bien que nous soyons au début de ces temps funestes.

IP

Mgr Viganò s'attaque à un très puissant lobby... Ou l'abcès va (enfin) crever, ou ça va être l'Omerta. Ce témoignage, que j'ai lu ce dimanche matin sur le site de l'Homme Nouveau, en a disparu dans l'après midi !

Aurélien D'Haussy

@Tite :

Quelques uns.

Collapsus

Cette grave déliquescence des hommes d'Église était déjà dénoncée depuis 2012 par un prêtre polonais, le père Dariusz Oko, dans un dossier très documenté paru dans la revue polonaise Fronda nº 63, repris par le Courrier de Rome en 2013.
Il y affirme que ce ne sont pas des prêtres qui sont devenus homosexuels mais des homosexuels qui ont investi l'Église avec la complicité de leur hiérarchie. Ce qui est nommé pédophilie est en réalité un problème d'éphébophilie donc d'homosexualité latente dans les institutions ecclésiales. Et le secret qui a enfermé ses abus dans un silence total à formé les terreau qui lui a permis de prospérer.
Le refus des clercs de condamner fermement l'homosexualité comme un acte fondamentalement pervers trouve là sa source. Qui elle-même s'est formé dans le relativisme et le relâchement total des valeurs et principes qui a marqué Vatican II. Bossuet nous disait déjà que Dieu se rie de ceux qui maudissent les effets dont ils chérissent les causes.
Tant qu'on refusera de voir où se trouve la source des maux de l'Église, ceux-ci perdureront.

Stella Maria

C' est bizarre, mais personne ne parle de ces faux " pretres" et autres membres du clergé qui sont en fait des agents infiltrés dans l' Église pour la détruire de l' intérieur ! Non chrétiens d' origine encore moins catholiques ! De plus ,l' oligarchique médiatique ne vise que les cathos ...Que ne parlent ils pas des muzzs, des israélites et tout le reste ...( éducation nationale, politiciens...ect ! )

Oh!

Guillaume,

Vous utilisez des références relatives aux églises orthodoxes, et vous placez l'Eglise catholique romaine dans la liste des hérésies majeures, c'est votre choix, mais vous n'avez aucuns arguments pour le soutenir de manière rationnelle.

vous constatez le scandale de cette mafia lavande, et vous égalez ces gens, ces branches mortes et pourries à l'Eglise une sainte catholique et apostolique, vous faites erreur et confondant le péché et la vie de la grâce.

Il y a l'autorité de Pierre et de ses successeurs, elle n'est pas telle qu'on la peint bien souvent, même parmi les catholiques scandalisés, mais elle est réelle, et a pour elle l'autorité même du Christ-Jésus, qui n'a pas parlé en vain, ou pour une époque révolue, puisqu'il est Dieu le Verbe, la Parole Créatrice et l'Intelligence Divine soi-même.

Que l'on confonde allègrement magistère ordinaire et magistère extraordinaire au saint des instances ecclésiastiques, que l'on confonde propos anecdotiques et magistère extraordinaire du Pape, parmi tant d'institutions ravagées non par l'hérésie catholique, mais par les péchés mortels de gens tombés au dessous d'eux-mêmes, est une chose, confondre cette lie et cette puanteur immonde avec l'Eglise du Christ Jésus est un sophisme, un paralogisme qui ne tient pas compte de toute la révélation dans ce qu'elle a de plus total et solennel pour renvoyez les gens loin de la Charité et de la sainteté, parmi les guerres intestines.

Que "François" soit un corrompu ou pas, que les cardinaux soient des gens sans morale ou non, que les évêques se prennent pour des divinité ou non, tout cela importe peu, car l'Eglise Catholique n'est pas, la secte des invertis, n'est pas la chose des perdus de mœurs, n'est pas l'alliance du crime contre nature, puisqu'elle est de Dieu, par Dieu et pour Dieu.

esprit libre,

l'Eglise n'a rien à craindre si le conciliabule des pervers, des faux dévôts, des usurpateurs d'autorité et des serviteurs de l'enfer se trouve brûlé par une vraie lumière.

se sera moins "in" d'être catholique, et tant mieux ! l'orgueil des pans et des précieuses est insupportable à la vue, nous pourrons alors mieux apercevoir les vrais face de ressuscités, au milieu de ce concours de palinodies et de m'as-tu-vu sans vergogne.

Irishman

Merci à Roque pour son commentaire, que j'approuve largement ! Je dis largement, parce que je refuse l'intégrisme et ses formes trop anciennes qui ne parlent pas aux gens, j'approuve la tradi revêtue des formes actuelles qui, selon moi, peut ramener au bercail pas mal de brebis égarées...

AFumey

J'éviterais pour ma part de prononcer des anathèmes sur un sujet dont on connait peu.
Je serais très circonspect sur les propos diffusés attribués au pape car j'ai observé une sélection orientée dans les principaux médias.
Enfin j'appliquerais la remarque d'A. de Saint Exupéry (que le lecteur me pardonne mon erreur si c'est erroné) s'étonnant en substance, pour le gaullisme, qu'on se dise patriote en critiquant la France.

Cril17

Comme l'a écrit Maxence " On attend désormais la démission du Pape François." 26 août 2018 19:42:51

Allons chercher Macron avant le 19/10/2018 – 20 h 00 au plus tard (4)

http://cril17.eu/allons-chercher-macron-avant-le-19-10-2018-20-h-00-au-plus-tard-4

Kanji

La sexualité d'un être humain est naturellement tournée vers son complémentaire. Mais qu'arrive-t-il si celui-ci est absent de son environnement ?

La plupart des religieux liés à des désordres sexuels ont connu pré-ados un milieu unisexe. Difficile dans ces conditions de leur reprocher leurs désordres. Par contre ils devraient comprendre les raisons de leurs penchants et ne pas les propager aux autres par leurs pratiques. D'autant plus que lorsqu'on épouse une vie religieuse on fait le choix de se donne entièrement à Dieu.

L'Eglise doit donc encourager une éducation saine, en évitant autant que possible la séparation artificielle des sexes à la manière des vaches dans un pré. Celles-ci ne souffrent-elles pas aussi des mêmes symptômes de déséquilibre en se montant les unes sur les autres quand les beaux jours arrivent ?

Les lois naturelles viennent de Dieu. Malheur à l'homme s'il les enfreint.

Cosaque


Il s'agit visiblement de "l'Affaire du lobby gay dans l'Eglise"...

Grégoire

Ces explications de Mgr Vigano, quoique pénibles, semblent éclairer l'actuel pontificat d'une étrange lumière...
Mais quelques soient les horreures de ses serviteurs, "Les portes de l'enfer ne l'emporteront pas contre l'Eglise de Dieu"

Basa

Lamentable, affligeant, mais guère étonnant...

San Juan

La question est, je crois, de savoir si le pape a couvert ces abominations. Si oui, il faut qu'il se démette ; si non, qu'est-ce qu'il attend pour les foutre tous dehors, ces salauds, ces Judas, ces ennemis du Christ ? n'est-il pas roi de l'église militante avant que d'être pontife ? alors ? il attend QUOI, le pape, pour les virer tous ?

Cette odeur de soufre qui émane de la haute hiérarchie de l'église commence sérieusement à m'empester, à me gonfler, à m'importuner grave et je commence à vraiment à me demander si ce "François" perpétuellement ravi ne serait pas un antipape de plus.

Roque

Maintenant, ce ne sont plus les LGBT qui essaient de déstabiliser l'Eglise et le papa, mais des prélats - comme Mgr Vigano - proches de dignitaires solidaires de prêtres religieux et délinquants.

Satan croit triompher, mais Jésus et l'Esprit revivifient l'Eglise - salie, mis plus bas que terre par l'abomination et le blasphème de ceux qui devraient la défendre.

tp

Tout ce qui salit le pape salit l'Eglise.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.