Italie : vers l'exposition des crucifix dans les bâtiments publics
L’horreur des conséquences de la révolution, de l’anticatholicisme au nationalisme guerrier

Argentine:les pro-avortements créent un jeu-vidéo pour tuer les enfants à naître

Dans le cadre du débat sur la dépénalisation de l’avortement en Argentine, un développeur de logiciels a créé une extension du jeu classique Doom dans le but de se moquer du mouvement pro-vie et banaliser l’avortement. Le jeu vidéo s’appelle “Doom Fetito” petit foetus” et a été créé par Florencia Rumpel. L’objectif est de tuer un «bébé géant» pour obtenir une récompense: le misoprostol, un médicament qui provoque l’avortement.

Rumpel a déclaré dans une interview récente que la figure du bébé en tant que «chef final» du jeu vidéo a été inspirée par l’enfant à naître de carton utilisé dans les marches pro-vie de l’Argentine. Avant que le joueur «confronte» le bébé, il doit d’abord tuer des prêtres catholiques, des policiers nazis et des femmes pro-vie. A la fin du jeu, le message est affiché: “Vous avez vaincu le fetito! Donnez ce misoprostol aux nécessiteux pour qu’ils aussi puissent le battre! ”

Silvina Spataro, directeur des campagnes plateforme Prolife CitizenGO a accusé ce jeu « honteux et répugnant », d’être un « fruit de la culture de la mort qui règne à travers les médias ». En outre jugé « nocif », « parce que cette façon la prise de conscience des enfants et des adolescents est anesthésié, la valeur de la vie est abaissée et le fétus  comme la figure de l’ennemi, précisément ceux qui cherchent à défendre et exalter la vie. » “Ils visent à éliminer l’enfant à naître, au lieu de le protéger, ils montrent le vrai visage des avorteurs”, a déclaré Spataro.