Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



C’est arrivé un 5 août…
Élection du nouveau conseil et du nouveau modérateur de la Communauté de l'Emmanuel

Biarritz : des chrétiens s’impliquent dans l’évangélisation « estivale »

Lu ici :

"La « Semaine Mariale de Biarritz » se déroulera du 11 au 15 août, coordonnée avec la paroisse de Biarritz – église Sainte-Eugénie - et la communauté apostolique Aïn Karem, selon le programme suivant :

Samedi 11 août

- Crypte Sainte-Eugénie à 20h : Ciné-club pour les jeunes « Dieu n’est pas mort ». Le professeur de philosophie Radisson, citant de nombreux grands auteurs, demande à ses étudiants d’attester par écrit que Dieu est mort. L’un d’entre eux, Josh, s’y refuse. Son professeur le met alors au défi de prouver le contraire, à lui et à ses camarades. Un défi qui ne restera pas sans conséquences...

Dimanche 12 août

- Crypte Sainte-Eugénie à 20h : Ciné-club pour les jeunes « L’Enquête Jésus ». Lee Strobel, journaliste d’investigation au « Chicago Tribune » et athée revendiqué, est confronté à la soudaine conversion de son épouse au christianisme. Afin de « sauver » son couple, il se met à enquêter sur la figure du Christ, avec l’ambition de prouver que celui-ci n’est jamais ressuscité...

- église Sainte-Eugénie à 20h30 : Conférence-débat « Les racines chrétiennes du Pays Basque » avec Alexandre de La Cerda, historien du Pays Basque, Mikel Erramouspé, président de l’Institut Culturel Basque et Iban Erguy, séminariste du diocèse de Bayonne. Débat animé par Samuel Pruvot, rédacteur en chef du magazine « Famille Chrétienne ».

Lundi 13 août

- Kiosque Sainte-Eugénie à 19h : Concert du groupe de rock-fusion chrétien OMG

Mardi 14 août

- église Sainte-Eugénie à 21h : Procession aux flambeaux vers la Vierge du Rocher

Mercredi 15 août

- église Sainte-Eugénie à 11h : Messe de l’Assomption avec le chœur basque Oldarra

- 21h à 22h30, veillée de prière du feu d’artifice avec le groupe de rock-fusion chrétien OMG

Une implication dans les missions « de l'intérieur »

L'histoire de la Communauté Apostolique Aïn Karem commence il y a une trentaine d’années à la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre à Paris alors que sous l'impulsion de Mgr Maxime Charles, le recteur de la basilique, des groupes de jeunes s'étaient engagés dans des mouvements d'apostolat explicites dans Paris. L'une des entités, le Buisson-Ardent, exerce son apostolat tous particulièrement aux abords du Sacré-Cœur et de l'église Saint-Louis d'Antin (proche des grands magasins).

Reconnue par l’archevêque de Paris en mai 1997, cette communauté s’est depuis lors engagée dans le porte-à-porte et l’apostolat de rue, en été auprès des touristes, sur les plages et les ports, ou à l’occasion d’événements, tel le festival d’Avignon."