Lire Humanae Vitae : 3e jour, La paternité responsable
Affaire Benalla - Macron : le préfet de police a affirmé sous serment ne pas connaître Benalla. Preuve du contraire par le Canard

Centenaire de la bataille d'Amiens : Theresa May et le Prince William présents, Macron et Philippe absents

Honteux

"Pour représenter la France au centenaire de la bataille d'Amiens, la ministre des Armées Florence Parly et sa secrétaire d'État Geneviève Darrieussecq sont cet après-midi en Picardie. Ni Emmanuel Macron, ni Édouard Philippe ne sont présents.

En ce mercredi 8 août, la première ministre de Grande-Bretagne, Theresa May, et le Prince William sont en Picardie à l'occasion de la commémoration du centenaire de la bataille d'Amiens, premier succès des forces alliées sur l'armée allemande lors de la Première Guerre mondiale.

Côté français, la ministre des Armées, Florence Parly, et sa secrétaire d'État, Geneviève Darrieussecq assistent à la cérémonie. Jusqu'à ce lundi, seule la secrétaire d'État devait représenter la France, mais Florence Parly a finalement été rappelée pendant ses congés estivaux. L'absence d'Emmanuel Macron, amiénois de naissance, actuellement en vacances au fort de Brégançon, ou encore celle d'Édouard Philippe, est critiquée dans les rangs des élus locaux d'Amiens".

 

Commentaires

Michael Jeaubelaux

Pour MACRON "l'histoire de France n'existe pas"!

Thomas

lisez le livre suivant :
https://www.amazon.fr/Histoire-occult%C3%A9e-L%C2%B4-origines-secr%C3%A8tes/dp/2918470236

les origines secrètes de la première guerre mondiale

http://www.medias-presse.info/pierre-hillard-sinteresse-aux-origines-secretes-de-la-premiere-guerre-mondiale/87610/

VeLiVoS

Il faut dire que nous, français, nous sommes bien durs avec notre président ‼
Nous lui reprochons tout d'abord d'investir dans une piscine et ensuite, quand il s'en sert, nous lui reprochons de l'amortir au lieu d'être à Amiens. ☺

Gautier

Il ne pouvait pas venir avec Benalla. Ils étaient bien trop occupés...

Reine Tak

Petit macron a mieux à faire que de commémorer la bataille d'Amiens : il fait trempette dans sa piscine puis prend un autre bain, de foule celui-là.

Yannh

1H30 de retard à l'invitation à diner de sa majesté Philippe VI d'Espagne (M. Maricron était en vadrouille avec son ami soss Sanchez), mépris de T. May et de son Altesse royale le Prince William .... Décidément, celui qui se prend pour un roi n'est à la hauteur de rien. Mais alors de rien.

Irishman

Notre tandem de choc Manu-Doudou est bien trop occupé avec leurs petites embrouilles franco-françaises !

Le Duc de Cambridge et le Premier britannique se sont déplacés, et nous nous n'avions qu'un ministre... Une fois de plus, l'irrespect et la muflerie de nos zélites gouvernementales s'étalent au grand jour !

Nabulione

Allons, voyons... Des Français qui repoussent une invasion ! Quelles moeurs barbares !!! On ne va tout de même pas fêter cet discrimination !

Heureusement, les Français d'aujourd'hui sont plus accueillants et célèbrent plutôt les bains de mer de leur président !

juhel

Pardon " indécence" ( faute de frappe ...

JaneDoe

Une honte, tout simplement...
Déjà en 2007 pour les 90 ans de la bataille d'Arras et de Vimy, la Reine Elizabeth II était présente, ainsi que des représentants du Comonwealth, et c'est Villepin, 1er ministre qui l'avait reçue, ce qui était déjà plus que limite mais là, on dépasse les bornes !
Aucun respect des alliés, des gens qui se sont battus pour sauver un pays qu'ils ne connaissaient pas ! Et ce pays leur crache à la figure. Voilà ce qu'est devenue la France...

Tite

Le minus qui dit qu'il n'y a pas de culture française, que la France est responsable d'un crime contre l'humanité en Algérie et autres bêtises, est a mille lieues de l'Histoire... de France et de l'Europe. Ce crétin des Alpes que d'aucuns ont voulu croire intelligent, cultivé et "sauveur" de la République et de ses "valeurs" devraient battre leur coulpe. Mais, possible qu'ils s'obstinent dans leur erreur :
"Au royaume des aveugles les borgnes sont rois"... j'en connais plusieurs autour de moi, élus comme moi... hélas !

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.