Après la démission collective des évêques du Chili, celle des Etats-Unis ?
A propos de Louis de Bourbon, président d’honneur de la Fondation Franco

La Gaystapo encore en action

Après avoir harcelé le patron de la société Barnum, qui a fermé son compte Twitter, le lobby LGBT s'en est pris à un autre internaute, en harcelant son employeur.

Le patron de Barnum, société spécialisée dans la distribution de boissons pour l’événementiel, avait tweeté :

« Mon entreprise a reçu une commande de l’organisation des #GayGames. Comme ça nous posait un vrai problème moral de bosser pour des communautaristes, on a décidé de reverser tous les bénéfices à La Manif Pour Tous. Merci au lobby LGBT pour sa générosité pour de si belles causes ».

Harcelé en permanence, il s'inquiète pour l'avenir des ses salariés.

C'est au tour de Jean-Yves Rineau d'être la cible du lobby LGBT, pour un tweet dénonçant l'homosexualisme dans l'Eglise comme source des abus sexuels :

Son entreprise est harcelée par le lobby LGBT, et doit désormais se justifier...