Nouveau site >> www.lesalonbeige.fr



Bretagne : une église disparaît dans un incendie
Viktor Orban : le moment est venu pour la génération anti-communiste et chrétienne

Verbalisation des « regards appuyés » : la "fachosphère" avait raison

Siffler une femme dans la rue, lui faire des commentaires sur son physique ou sa tenue, tenir des propos sexistes, avoir des regards trop appuyés : ces comportements seront sanctionnés d’une amende immédiate de 90 euros dès cet automne à annoncé la secrétaire d’État en charge de l’Égalité des femmes et des hommes, Marlène Schiappa. Le montant de cette amende pourra monter jusqu’à 750 euros et même à 3 000 en cas de circonstances aggravantes ou de récidive. Elles pourront être assorties d’un stage de civisme.

On se demande maintenant comment les forces de l'ordre vont faire pour verbaliser les "regards appuyés". En mars le ministre avait indiqué que cette information était une fausse nouvelle. Décidément, ce gouvernement a fait du mensonge son action principale :