Lancement de l’Institut Libre de Journalisme
Entre le Christ et le Yoga, il faut choisir

Chemnitz : la fausse nouvelle de la chasse aux immigrés

Toute la presse allemande a dénoncé des scènes de « chasse aux immigrés » de la part de « l’extrême droite » après le meurtre sauvage à Chemnitz d’un homme de 35 ans par deux allogènes, à coups de couteau. Angela Merkel elle-même avait déclaré

« Ce que nous avons vu n’a pas sa place dans un État de droit. Ces images de chasse à l’homme collective et ces manifestations de haine n’ont pas leur place dans un État de droit. »

Le parquet général de Saxe a publié hier ce communiqué :

« Au vu de l’ensemble des informations dont nous disposons, les fonctionnaires n’ont découvert aucune photo ou vidéo qui soutiendrait l’existence d’une chasse anti-immigrés ».

Selon un dernier sondage l’AfD est aujourd’hui le premier parti politique à Chemnitz.

Matteo Salvini a rebondi sur l'affaire : 

« Angela Merkel a sous-estimé le risque de tensions sociales ces dernières années lorsqu’elle a affirmé qu’il y avait de la place pour des centaines de milliers de ces gens en Allemagne ». « C’est la réponse que beaucoup d’Allemands mécontents cherchent à donner ».