C’est arrivé un 2 septembre…
27-28 octobre au Barroux pour les chrétiens d'Orient

Evangile illustré

image from www.sfrcloud.sfr.fr

Commentaire d'Elodie P., rédactrice en galerie d'art :

"L'homme qui détourne la tête, qui détourne le regard. Celui qui ne veut pas voir en face. Que fuient ses yeux ? Ne serait-ce pas Dieu ? Il porte le regard sur ses mains, où subsistent les traces de la poussière dont il fut issu, afin de cacher au Créateur ses yeux, porte d'entrée vers son âme. Il porte son regard vers des taches, innocentes et futiles, nées de ses activités quotidiennes. La vision, de biais, attentive à la surface facile à faire reluire.

Fuit-il seulement Dieu ? Attaché à laver ce qui ne dépend pas de lui, s'affairant aux vanités, l'homme détourne son regard de son cœur, du seul point qui dépend de lui. Espère-t-il ainsi imprimer le même mouvement aux yeux du Seigneur ? Les empêcher de voir ce qu'il cache sous de multiples ablutions ? Les perversions sises au centre de son être qui le tourmentent et auxquelles il acquiesce. Il feint de ne pas voir, imitant ses frères qui ne peuvent voir son cœur. Il ne veut pas savoir que les commandements résident dans son giron. Comme leur transgression."