Quel est le scandale : celui des réseaux homosexuels ou celui d’un homme qui a décidé de parler ?
Poutine, Erdoğan et Rohani négocient l’offensive sur Idleb

Flagrant délit de désinformation à l'AFP : la fausse nouvelle de la chasse aux étrangers à Chemnitz

Un allemand est assassiné par des immigrés fin août. Des manifestations s'en suivirent à Chemnitz. Angela Merkel affirme rapidement qu’une « chasse anti-immigrés » a eu lieu. Cette fausse nouvelle a été immédiatement relayée par tous les médias.

Tout part de la correspondante AFP à Berlin Yannick Pasquet le 27 août. En revanche, impossible de retrouver la dépêche AFP. Sur Google, les liens apparaissent comme brisés.

Dmk9Ie_X0AAzNjE

La correspondante AFP à Berlin continuera de relayer cette fausse nouvelle par la suite et publiera d'autres tweets le 28/08.

Dmk9KyHW0AEVhTuOn retrouve une trace de dépêche AFP relatant cette fausse nouvelle le 28/08. Bizarrement, et à nouveau, le lien est brisé.

Dmk9M5ZX0AE3c7r Dmk9NpmWwAACnL3
Dès le 27/08 France Info relaiera cette fausse nouvelle et en remettra une couche le 28/08.

Dmk9PBYW0AIH54b Dmk9Q4AXgAAtRpsTous les médias français (du camp du Bien) ont ensuite relayé cette superbe fausse nouvelle : Le Monde, L'Obs, Marianne, BFMTV... et bien d'autres encore.

Après quelques jours de battage médiatique et de sidération, les premières preuves nous parviennent (via les journaux allemands, pas par l'AFP ni sa correspondante à Berlin) : cette information est en réalité une fausse nouvelle.

  • Tout d'abord le procureur général de Saxe contredit Merkel et déclare qu’il n’y a pas eu de « chasse anti-immigrés ».
  • Ensuite, le Premier ministre de Saxe déclare qu'"Il n’y a pas eu de populace déchaînée, pas de chasse à l’homme et pas de pogroms dans cette ville."
  • Puis, c’est le président du renseignement intérieur allemand, Hans-Georg Maassen, qui dit que selon ses informations il n’y a pas eu de « chasse collective » d’étrangers.
  • Et enfin le président de l'Office de Protection de la Constitution : « Nous n'avons pas d'informations fiables selon lesquelles de telles chasses collectives aient eu lieu. »

Aussi, le vendredi 7 septembre, soit 10 jours après, l'AFP (et sa correspondante à Berlin) se décident à remettre en doute les propos de Merkel :

Dmk9WNCXsAAMDeO

Qu'une agence de presse française relaie et assène de la propagande sans recul ni preuve est un manque total de professionnalisme. Il existe le verbatim, le conditionnel, puis la recherche de preuves. On a connu l'AFP beaucoup plus scrupuleuse pour d'autres dirigeants... (merci à L'enraciné)